Tunisie : première concession d'Ennahda

le
0
Le parti islamiste a annoncé mercredi qu'il est prêt à laisser à des technocrates les quatre ministères régaliens (Intérieur, Affaires étrangères, Justice et Défense).

Tunis

L'annonce du leader du parti Ennahda mercredi matin sur une radio tunisienne pourrait marquer la fin d'une longue période de blocage politique en Tunisie. «Nous confirmons la neutralisation des quatre ministères de souveraineté, a déclaré Rached Ghannouchi sur Radio Kalima. Le ministère de l'Intérieur, y compris, sera attribué à une personnalité hors des partis politiques».

C'était la pierre d'achoppement, la question qui bloquait tout. Les partis alliés d'Ennahda au sein de la troïka au pouvoir et l'opposition estimaient depuis plusieurs semaines que pour répondre à la grave crise que traverse le pays, il fallait ouvrir le gouvernement à d'autres partis et céder les ministères de souveraineté à des personnalités indépendantes. Ces technocrates qu'Hamadi Jebali, le pre...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant