Tunisie : Paris s'inquiète des violences

le
0
Malgré le couvre-feu imposé la nuit dernière, plusieurs personnes sont mortes dans de violents affrontements entre jeunes et forces de l'ordre dans la banlieue de Tunis.

La situation reste très tendue en Tunisie. Après une nuit émaillée de violences dans la banlieue de Tunis, c'est dans le centre même de la capitale, calme cette nuit, que des tirs ont éclaté jeudi après-midi. Des témoins font état de la mort d'un manifestant, tué par la police. Un autre aurait été blessé, selon un des témoins, un autre indiquant qu'il était décédé, ce qui n'a pas été confirmé. Les forces de l'ordre ont tenté de disperser les manifestants à coup de bombes lacrymogènes avant de tirer, selon ces témoins. Police et unités anti-émeutes étaient fortement présentes dans le centre de la ville où la tension est montée à la suite d'une tentative de marche à la mi-journée. Des tirs sporadiques ont été entendus sans qu'il soit possible d'en déterminer la localisation. Le président Zine El Abidine Ben Ali doit de nouveau prendre la parole à la télévision.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, de violents affrontements ont opposé jeunes et for...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant