Tunisie : les salafistes face aux islamistes

le
0
Des heurts entre manifestants et forces de l'ordre ont fait au moins un mort et une quinzaine de blessés à Tunis

La confrontation entre le gouvernement tunisien, dominé par les islamistes d'Ennahda, et les plus radicaux des militants salafistes a connu dimanche un nouveau point d'orgue. Bravant les interdictions officielles, ces derniers se sont violemment opposés aux forces de l'ordre dans la banlieue ouest de Tunis. Des heurts qui ont fait un mort parmi les manifestants, ainsi qu'une quinzaine de blessés, dont onze policiers.

Tout avait commencé vendredi quand le ministre de l'Intérieur avait annoncé que le meeting annuel des «Partisans de la Charia» ne serait pas autorisé à Kerouan, à 150 km au sud de Tunis. L'organisation, qui ne reconnaît d'autre autorité que celle de Dieu, décidait de maintenir son rassemblement tout en appelant ses militants à la plus grande prudence et les invitant à ne «pas répondre à la provocation policière».

Dimanche ma...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant