Tunisie : les islamistes appellent à «l'union nationale»

le
0
VIDÉO - Sûr de sa légitimité, le parti Ennahda a montré sa force samedi soir, face à l'opposition qui réclame la démission du gouvernement.

Scène, sono, écrans géants et un slogan: «l'union nationale»... Samedi soir, Ennahda a vu les choses en grand. À l'appel du parti au pouvoir, et souvent avec son aide logistique, plus de 50.000 personnes, venues de tout le pays en bus, voitures, minibus, ont manifesté leur soutien à la «légitimité» du mouvement islamiste et aux forces de l'ordre «face au fléau du terrorisme».

Depuis l'assassinat du député de l'opposition Mohammed Brahmi, le 25 juillet, la Tunisie est plongée dans une profonde crise politique et sécuritaire. En dix jours, un véhicule de la garde nationale (gendarmerie) et un convoi militaire ont été la cible d'explosifs, sans faire de dégâts. Un colis suspect a été trouvé devant la maison d'un officier de l'armée, à la sortie de Tunis, avec une lettre signée Aqmi, jugée non officielle par les a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant