Tunisie-Les affrontements continuent à Ben Guerdane, sept morts

le
0
    TUNIS, 9 mars (Reuters) - L'armée tunisienne a tué sept 
islamistes de plus à Ben Guerdane, ville à la frontière libyenne 
où sont mortes 55 personnes durant une attaque menée lundi par 
un commando de l'Etat islamique, a annoncé l'armée mercredi. 
    Les combats se poursuivaient mercredi aux abords de Ben 
Guerdane, indiquent des témoins et des membres des forces de 
sécurité, dans le cadre d'une opération visant à nettoyer le 
secteur des combattants de l'EI qui sont apparemment à la 
recherche d'un point d'ancrage en Tunisie. 
    Dans le cadre de cette opération qui a commencé mardi soir, 
les militaires ont mis la main sur des armes et ont procédé à 
dix nouvelles arrestations, apprend-on auprès des services de 
sécurité. 
    Selon les derniers chiffres communiqués par le gouvernement 
tunisien, les islamistes qui ont lancé l'attaque lundi à l'aube 
contre des casernes de l'armée et de la police à Ben Guerdane 
étaient une cinquantaine. L'armée a tué 36 assaillants. Douze 
militaires et sept civils ont également été tués. 
    Le Premier ministre Habid Essid a mis cette opération 
commando sur le compte de l'EI, qui a commencé à s'implanter en 
Libye de l'autre côté de la frontière, profitant du vide du 
pouvoir. 
    Une enquête est toujours en cours pour déterminer si les 
membres du commando sont venus de Libye où s'ils étaient déjà à 
Ben Guerdane, indique le gouvernement. Les autorités ont 
découvert trois caches d'armes dans la ville après l'attaque. 
 
 (Tarek Amara; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant