Tunisie: le président contre le gouvernement

le
0
L'extradition de l'ex-premier ministre libyen Al-Baghdadi al-Mahmoudi est dénoncée par Moncef Marzouki.

Un ancien premier ministre libyen, malade, âgé de près de 70 ans et emprisonné depuis septembre dernier près de Tunis, a provoqué la plus grave crise à la tête de l'État tunisien depuis la formation du gouvernement actuel en décembre dernier. Al-Baghdadi al-Mahmoudi, dernier premier ministre de Mouammar Kadhafi avait été arrêté sur le territoire tunisien en septembre dernier alors qu'il tentait de fuir vers l'Algérie. Depuis, il restait emprisonné dans l'attente d'une extradition demandée par les nouvelles autorités libyennes. Elle a eu lieu dimanche.

Le sort d'al-Mahmoudi fait, depuis fin mai, l'objet d'une joute entre la présidence et le gouvernement tunisiens, membres d'une troïka (alliance à la tête de l'État entre islamistes d'Ennahda et partis centre gauche CPR et Ettakatol) qui ne parvient à fonctionner. L'affaire s'est soldée par une saisie de l'Assemblée nationale constituante de la présidence accusant Hamadi Jebali, le premier ministre, d'avoir outr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant