Tunisie : le parti de Ben Ali dissout son instance suprême

le
0
Le premier conseil des membres du gouvernement de transition se réunit sur fond de nouvelles démissions ministérielles. L'armée a dû procéder à des tirs de sommation pour disperser des manifestants qui tentaient d'escalader le mur d'enceinte du siège du RCD. Avec une vidéo iTélé

Alors que les rassemblements visant à obtenir notamment le départ des ministres de l'ancien régime s'étaient déroulés dans le calme mercredi, l'armée tunisienne a effectué jeudi des tirs de semonce. Elle tentait de disperser une manifestation devant le siège du parti au pouvoir sous la présidence Ben Ali, le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD).

L'armée a tiré environ dix rafales en l'air, pour dissuader des manifestants d'escalader le mur d'enceinte du bâtiment, dispersant une partie du millier de personnes qui manifestaient bruyamment mais pacifiquement. D'autres protestataires sont restés, scandant «À bas le RCD!». La dissolution de l'ex-parti unique est une revendication qui domine les manifestations depuis plusieurs jours. Symboliquement, l'enseigne du RCD, installée sur le toit, a été démontée jeudi. Le tout sous les applaudissements de la foule majoritairement composée de jeunes. Ceux-ci comparaient la scène à celle du déboulonnage de la st

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant