Tunisie : le gouvernement s'engage sur le «principe» d'une démission

le
0
L'annonce du premier ministre intervient alors que des milliers de personnes ont manifesté contre le gouvernement à Tunis, avant l'ouverture de négociations entre les islamistes au pouvoir et l'opposition.

Le gouvernement tunisien fait un timide pas vers le compromis. Le premier ministre tunisien Ali Larayedh s'est engagé mercredi sur le «principe» d'une démission du gouvernement dans le cadre de la feuille de route des négociations avec l'opposition. «Nous ne nous soumettrons à personne», a-t-il ajouté en mettant seulement en avant «l'intérêt de la patrie». Il a précisé que son gouvernement abandonnera ses fonctions une fois que les deux parties auront rempli les termes de leur accord - la rédaction d'une nouvelle Constitution, l'établissement d'une date pour les élections et la mise en place d'une nouvelle commission électorale.

L'opposition attendait un engagement «franc» et précis du premier ministre à démissionner dans le délai de trois semaines pr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant