Tunisie : le double jeu islamiste

le
0
REPORTAGE - Par deux fois en une semaine, la Tunisie a frôlé le chaos. Par deux fois, ce sont les islamistes qui ont mis le feu aux poudres. Retour sur cette semaine de tous les dangers.

Quatre morts et plusieurs dizaines de blessés, une ambassade incendiée, une autre transformée en camp retranché, une école internationale pillée et délestée de centaines d'ordinateurs, des dizaines de carcasses de voitures calcinées, une ville entière en état de siège, quadrillée en son coeur par un dispositif policier et militaire sans précédent... C'est l'incroyable semaine qu'a vécue Tunis, entre les grandes prières des vendredis 14 et 21 septembre. La diffusion sur internet du film américain L'Innocence des musulmans et la publication des caricatures de Mahomet dans le journal satirique français Charlie Hebdo ont déclenché, au pays du jasmin, une réaction en chaîne dont la violence a surpris les Tunisiens eux-mêmes.

Pour éviter un second vendredi noir, le gouvernement provisoire a deployé un dispositif sécuritaire impressionnant.
Pour éviter un second vendredi noir, le gouvernement provisoire a deployé un dispositif sécuritaire impressionnant.

Pour éviter un second vendredi noir, le gouvernement provisoire a deployé un dispositif sécuritaire impressionnant. Crédits photo : Noel Quidu/Photo: Noël Quidu

Mercredi 19 septembre, en début de soirée. Depuis quelques heures, l'e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant