Tunisie : l'armée, acteur clé du changement en cours

le
0
Les militaires tunisiens, qui ne se sont pas mêlés aux basses besognes du régime, ont joué un rôle déterminant dans la transition

L'armée tunisienne a tenu à apparaître comme l'ultime rempart face à la violence, qui ensanglante la Tunisie depuis un mois. «Elle n'a pas voulu d'un bain de sang», commente le chercheur Vincent Geisser. Depuis le début des émeutes, les militaires avaient pris soin de ne pas trop se mêler à la répression des manifestants. Dans certaines villes, des chars s'étaient même opposés aux policiers, qui entendaient mater dans le sang la révolte.

Vendredi soir, l'état-major de l'armée n'est pas apparu aux côtés du premier ministre, Mohammed Ghannouchi, Mais nul doute qu'en coulisses, ce sont les militaires tunisiens, qui ont joué un rôle déterminant dans cette transition. L'armée a non seulement réussi à pousser Ben Ali vers la sortie. Elle aurait également neutralisé les membres de l'appareil sécuritaire, qui pouvaient être tentés par un durcissement face à la rue.

Historiquement, l'armée tunisienne s'est toujours tenue à l'écart des affaires. «Les généraux n

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant