Tunisie : encore un affrontement avec des djihadistes à Ben Guerdane

le , mis à jour à 19:32
0
Tunisie : encore un affrontement avec des djihadistes à Ben Guerdane
Tunisie : encore un affrontement avec des djihadistes à Ben Guerdane

Un extrémiste retranché dans une maison de la région de Ben Guerdane, dans le sud-est de la Tunisie, non loin de la Libye, a été abattu par les forces de l'ordre après plusieurs heures de combats ayant fait 11 blessés.

L'armée et les forces de sécurité multiplient les opérations de ratissage dans cette région depuis les attaques d'une ampleur sans précédent ayant visé les forces de sécurité le 7 mars dernier. Deux «terroristes» ont été tués samedi lors d'un autre assaut. Déclenchée dimanche dans la localité de Sayah, à trois kilomètres au nord-est de Ben Guerdane, la dernière opération en date s'est poursuivie jusqu'à ce que l'assaut soit donné lundi matin.

VIDEO. Tunisie : combats à Ben Guerdane, un «terroriste» abattu

La dépouille du «terroriste» a été retrouvée à l'intérieur du domicile. «Une kalachnikov, des munitions et des grenades ont été saisies», ont confirmé les ministères de l'Intérieur et de la Défense dans un communiqué conjoint. Onze personnes ont été blessées: trois militaires, un agent de la garde nationale, six policiers et un civil, selon le texte. Les combats ont été particulièrement violents, d'après la source sécuritaire et des témoins, l'homme retranché utilisant des armes lourdes. Cette même source a affirmé que l'opération visait l'assassin présumé d'un responsable des forces de sécurité, tué lors des attaques djihadistes du 7 mars à Ben Guerdane.

Tunisie : accrochages à Ben Guerdane, deux «terroristes» tués samedi

Les djihadistes voulaient instaurer un califat à Ben Guerdane

Si ces attaques n'ont pas été revendiquées, les autorités ont affirmé qu'elles visaient à instaurer un «émirat» du groupe extrémiste Etat islamique (EI) dans cette ville de 60.000 habitants proche de la frontière libyenne. Le bilan officiel de ces actions et de la riposte sécuritaire avait atteint un bilan lourd: 49 extrémistes tués, ainsi que 13 membres des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant