Tunisie : deux djihadistes abattus dans une opération policière à Kasserine

le , mis à jour à 19:39
0
Tunisie : deux djihadistes abattus dans une opération policière à Kasserine
Tunisie : deux djihadistes abattus dans une opération policière à Kasserine

Deux djihadistes, «suivis depuis plusieurs semaines» pour «leur appartenance à Daech», ont été tués au cours d'une importante opération sécuritaire nocturne à Kasserine, dans le centre-est de la Tunisie, selon le ministère de l'Intérieur. Un troisième homme a été interpellé.

 

Les combats, qui ont duré plusieurs heures jusqu'à l'aube, ont également fait une victime civile. Le jeune homme de 16 ans a été touché mortellement par les tirs des deux djihadistes présumés, selon la même source.

 

Selon Menastream, média présent en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, trois soldats ont aussi été tués dans une attaque terroriste ce mercredi matin, à Jebel Semmama.

 

#Tunisia-#Kasserine: 3 soldiers killed in terrorist attack at Jebel Semmama this morning pic.twitter.com/e7eiSl8jSM

— MENASTREAM (@MENASTREAM) 29 août 2016

 

Activement recherchés, les deux djihadistes s'apprêtaient à commettre des « actions terroristes dans la région ». Ils ont été ciblés par la Brigade nationale d'intervention rapide (BNIR) alors qu'ils étaient retranchés dans une maison à Hay El-Karma, cité de Kasserine, a précisé le ministère.

 

 

VIDEO. Un sanctuaire terroriste en Tunisie (mars 2015)

 

Le porte-parole du ministère, Yasser Mesbah, a affirmé qu'ils étaient « suivis depuis plusieurs semaines » pour « leur appartenance à Daech », acronyme arabe du groupe extrémiste Etat islamique (EI). Leur identité est connue, mais il n'a pas été en mesure de les divulguer pour le moment. Un troisième homme a par la suite été interpellé.

 

La foule après la fin des opérations à Cité El Karma #Kasserine et l’élimination de deux terroristes .. #Tunisie pic.twitter.com/AkFTlv1PQP

— أبُو مَالِك  (@Al_Pacino_) 31 août 2016

 

Une source de sécurité a déclaré à un correspondant que des armes, des grenades et une ceinture d'explosifs avaient ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant