Tunisie : deux attentats déjoués dans des zones touristiques

le
0

Pour la première fois, les violences en Tunisie touchent la côte-est touristique. Mercredi matin, un kamikaze s'est fait exploser sur une plage de Sousse, tandis qu'à Monastir une attaque visant le mausolée du premier président tunisien Habib Bourguiba a été déjouée. Selon le ministère de l'Intérieur, «cinq éléments terroristes ayant des liens directs avec les assaillants», «membres d'Ansar Ashariaa, un groupe salafiste jihadiste classé comme organisation terroriste» ont été interpellés. La présidence dénonce une tentative de «torpiller» la transition démocratique.

A Sousse, une ville balnéaire à 140 km au sud de Tunis, l'attaque suicide s'est produite vers 9h30 locales et visait l'hôtel Riadh Palm. Le kamikaze qui cherchait à accéder à l'hôtel par une porte arrière a été repéré par les gardes et pourchassé sur quelques dizaines de mètres jusqu'à la plage, où il s'est fait exploser. Alors que des unités antiterroristes procédaient au ratissage de la zone à la recherche d'un complice, une manifestation spontanée s'est déroulée dans le centre de Sousse pour «dénoncer le terrorisme», ont indiqué des témoins.

La deuxième attaque visait le mausolée de Bourguiba

Une demie heure plus tard, une deuxième attaque ciblant le mausolée de Habib Bourguiba, dans le centre de sa ville natale Monastir, a été évitée de justesse, lorsqu'un homme portant des explosifs a été repéré et arrêté. Un photographe de Monastir a précisé à l'AFP que l'homme avait été dénoncé par des résidents en raison de son comportement suspect, alors qu'il se trouvait dans un cimetière proche du mausolée, un somptueux édifice dans le centre de Monastir, ouvert à la visite des touristes. Il a été arrêté par la garde de sécurité présidentielle qui surveille les bâtiments, a rapporté Mosaïque FM, identifiant le jeune homme comme étant Aymen Sâadi Berchid, originaire de Zaghouan (nord) et objet de quatre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant