Tunisie : démonstration de force des pro-islamistes face aux «modernistes»

le
0

Des milliers de manifestants pro-islamistes ont convergé samedi devant le siège de l'Assemblée constituante à Tunis, où campent depuis trois jours des centaines de personnes dont de nombreux sympathisants de gauche.

Les deux camps se faisaient face à face, séparés tant bien que mal par des barrières et des policiers, mais des altercations se sont produites et les insultes fusaient de part et d'autre. «On a gagné! La majorité est là», «Dégage !» «Allahou Akbar» scandaient les pro-islamistes, qui agitaient des drapeaux d'Ennahda (le parti islamiste vainqueur des élections), mais aussi pour certains des drapeaux noirs du Hizb Tahrir, le parti salafiste non légalisé en Tunisie.  Plusieurs femmes en niqab manifestaient avec eux.

En face, les «modernistes», minoritaires, criaient «Liberté, travail et dignité». Certains d'entre eux, en particulier des chômeurs de la région minière de Gafsa (centre) ont commencé un sit in devant l'Assemblée depuis mercredi. «Nous sommes ici parce qu'il y a dans le pays des urgences sociales que l'Assemblée doit voir, et régler», a déclaré à l'AFP Ines Ben Othman, désignée «porte-parole» des sit-inneurs. «Les gens qui ont été élus par le peuple doivent avoir une position claire, notamment sur ce qui se passe aujourd'hui», a-t-elle dit, affirmant que les participants au sit in avaient été attaqués physiquement vendredi soir par des islamistes.

Nourredine Bhiri, le porte-parole d'Ennahda --le parti a démenti être à l'origine du rassemblement islamiste, est allé parler aux manifestants pour tenter de calmer la tension. Des renforts policiers ont été acheminés et six blindés stationnaient devant les entrées du palais où siège l'Assemblée constituante.

L'atmosphère se dégrade de jour en jour

Plus d'un mois après les élections du 23 octobre, la Tunisie n'a toujours pas de gouvernement et l'atmosphère se dégrade de jour en jour dans le pays, qui fait face à une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant