Tunis-Marche et cérémonie de réouverture symbolique au Bardo

le
0

(actualisé tout du long) TUNIS, 24 mars (Reuters) - Une cérémonie de réouverture s'est tenue mardi au musée national du Bardo, à Tunis, six jours après l'attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique, au cours de laquelle 20 touristes étrangers ont trouvé la mort. Plusieurs milliers de Tunisiens et de visiteurs étrangers ont défilé dans les rues de la capitale en signe de solidarité avec les victimes de l'attaque, au nombre desquelles figurent trois Français mais aussi des touristes de nationalités japonaise, espagnole, italienne ou colombienne. Les participants au Forum social mondial qui se tient actuellement à Tunis ont remonté un boulevard à proximité du musée, en agitant des drapeaux tunisiens et en scandant "Les terroristes dehors" et "La Tunisie est toujours debout". Des Tunisiens, brandissant des drapeaux nationaux et des pancartes avec les mots "Visitez la Tunisie", se sont massés derrière les barrières aux abords du musée, où des dignitaires étaient invités, sous haute sécurité, à une réouverture symbolique, en présence d'un orchestre qui a joué dans le hall. Le Bardo, dont les pièces couvrent plus de 3.000 ans d'histoire, devrait rouvrir au grand public au cours du week-end. "Nous n'avons pas peur et nous voulons montrer notre solidarité avec notre pays, le gouvernement et le peuple tunisien", a expliqué Ali Degez, un homme d'affaires présent dans la foule. L'attaque du musée, qui jouxte le parlement, est un coup dur pour le secteur du tourisme, essentiel à l'économie tunisienne. Si le ministre du Tourisme parle de seulement 3.000 annulations reçues à ce jour depuis l'attentat, l'impact risque d'être à terme bien plus important. Un certain nombre de croisiéristes ont annoncé d'ores et déjà qu'ils suspendaient les escales de leurs paquebots en Tunisie, ce qui signifie des milliers de visiteurs en moins pour les mois à venir. L'an dernier, la Tunisie a reçu six millions de touristes, ce qui équivalait à deux milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) de revenus. (Patrick Markey et Tarek Amara; Nicolas Delame et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant