Tuerie familiale en Corse : le père se disait dépressif

le
0
Alors que les enquêteurs privilégient la piste d'un drame familial après la découverte de quatre corps en Haute-Corse, la belle-mère de Stéphane Saada dément que celui-ci ait été dépressif, comme il le prétendait dans une lettre postée vendredi dernier.

Les cadavres des quatre membres d'une famille de vacanciers, tués par balles, ont été découverts lundi dans la station balnéaire d'Algajola, en Haute-Corse. Les corps de Stéphane Saada, 50 ans, de son épouse Corinne, 51 ans, de leur fille de 12 ans et de leur fils de 10 ans ont été retrouvés par des gendarmes en fin de journée au rez-de-chaussée d'un petit immeuble de la ville, située près de Calvi, où le couple louait un appartement. Ils étaient en «état de décomposition avancée», a indiqué un secouriste. La date de leur mort remonterait à plusieurs jours selon les premières constatations des enquêteurs.


Afficher Algajola sur une carte plus grande

Les enquêteurs soupçonnent fortement le père, originaire de l'Isère et âgé d'une cinquantaine d'années, d'avoir assassiné sa femme et leurs deux enfants avant de se suicider. «Il avait fait parvenir un courrier au sous-préfet de Calvi annonçant qu'il allait mettre un terme à ses jours et à ceux de sa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant