Tuerie de Toulouse : Israël sous le choc

le
0
Les dirigeants comptent sur les autorités françaises pour retrouver le tueur.

La sanglante fusillade de Toulouse a été vécue comme un véritable drame familial en Israël. Les radios, les principales chaînes de télévision ont suivi le drame minute par minute comme s'il s'agissait d'un attentat commis dans une école de Tel-Aviv ou de Jérusalem, avec des témoins interrogés en direct aussi bien en français qu'en hébreu.

Les déclarations publiques ont été à la hauteur de la colère et de l'émotion. «Il n'y a pas de plus grand crime que de tuer des enfants innocents», a affirmé le président Shimon Pérès. «Seul quelqu'un possédé par le démon peut se livrer à un tel massacre dans une école», a ajouté Avigdor Lieberman, le chef de la diplomatie, tandis que le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, évoquait un «antisémitisme violent et sanglant».

Les responsables israéliens se sont également empressés d'affirmer qu'ils faisaient entièrement confiance aux autorités françaises pour faire toute la lumière dans cette affaire et retrou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant