Tuerie de Nanterre: la famille d'une victime attaque l'État

le
0
En 2002, Richard Durn avait tué huit personnes en plein conseil municipal, à Nanterre, avant de se suicider pendant sa garde à vue. La s?ur et la fille d'une des victimes attaquent l'État pour faute lourde.

La famille d'une victime de la tuerie au conseil municipal de Nanterre, qui avait fait huit morts en 2002, attaque ce mercredi l'État pour faute lourde. La s½ur et la fille de la première victime, Louisa Benakli, «aimeraient comprendre deux incohérences», selon France Info. Première question: comment Richard Durn a-t-il pu disposer d'armes légalement? Quatre ans avant la tuerie, il avait menacé par armes à feu sa psychiatre. Les proches de Louisa Benakli reprochent aux services préfectoraux de ne pas lui avoir retiré son autorisation de port d'armes. Deuxième interrogation, selon la radio: pourquoi des mesures de sécurité particulières n'ont pas été prises lors de sa garde à vue, alors que la justice connaissait ses antécédents psychiatriques?

Il...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant