Tuerie de Haute-Savoie : la piste anglaise

le
0
Les gendarmes ont dépêché quatre enquêteurs à Londres pour étudier l'hypothèse d'un différend familial.

L'enquête sur le quadruple meurtre qui a partiellement décimé une famille mercredi après-midi à Chevaline (Haute-Savoie) s'accélère. Alors que les légistes devaient livrer leurs conclusions dans la nuit de vendredi à samedi, les enquêteurs n'excluent pas l'hypothèse d'un guet-apens sur fond de règlement de comptes. Deux informations judiciaires pour «assassinats» et «tentatives d'assassinats» ont été confiées vendredi à deux juges d'instruction d'Annecy (Haute-Savoie). Quatre gendarmes sont partis à Londres pour explorer la piste d'un obscur litige financier entre Saad al-Hilli, le père tué avec ses proches dans sa BMW break, et son frère qui réside en Angleterre.

Sans exclure la thèse d'un tueur fou ou celle, moins probable, d'un car-jacking qui aurait mal tourné, les enquêteurs suivent la piste d'un «conflit sur fond d'argent» entre Saad al-Hilli, le père tué avec ses proches dans sa BMW break, et son frère. Les deux hommes ne se parleraient plus depu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant