Tuerie de Chevaline : le suspect serait un ancien policier municipal

le
0
Le 6 septembre 2012, aux abords de la scène de crime.
Le 6 septembre 2012, aux abords de la scène de crime.

On croyait l'affaire au point mort. Il n'en était rien ! Une cellule de 35 personnes continuait de travailler d'arrache-pied sur le quadruple meurtre de Chevaline. Et les premiers résultats semblent être au rendez-vous. Un Haut-Savoyard de 48 ans, père de trois enfants, qui serait un ancien policier municipal de Menthon-Saint-Bernard, selon une source proche de l'enquête, a été interpellé mardi matin et une perquisition a été menée à son domicile mardi après-midi, en présence de sa concubine, dans un village proche du lieu des faits, où de nombreuses armes auraient été saisies. "La présence de ces armes confirme la passion de cet homme, collectionneur d'armes anciennes", a précisé une source proche du dossier. Cette même source indique que l'examen du téléphone portable du suspect le situe dans la zone de la tuerie.Pour autant, mardi soir, les gendarmes ne disposaient pas "d'éléments déterminants" pour confondre ce suspect, selon une autre source proche de l'enquête. "L'intéressé, s'il s'agit bien de lui, a été révoqué en juin", a précisé Antoine de Menthon, maire de Menthon-Saint-Bernard. "Il a été radié de la fonction publique territoriale", a-t-il ajouté, confirmant une information de France 3 Alpes. Selon le maire, cet ancien policier "a été prié de quitter son logement communal" après sa révocation. L'élu s'est toutefois refusé à toute précision concernant son âge, son identité et tout rapprochement avec la tuerie de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant