Tuerie de Bruxelles : la DGSI s'est-elle emmêlée les pinceaux ?

le
2
Mehdi Nemmouche, le responsable présumé de la tuerie du Musée juif du 24 mai, confondu avec son oncle, n'aurait pas été fiché à son retour de Syrie en mars.
Mehdi Nemmouche, le responsable présumé de la tuerie du Musée juif du 24 mai, confondu avec son oncle, n'aurait pas été fiché à son retour de Syrie en mars.

Alerte à une probable erreur monumentale. D'après les informations du Nouvel Observateur, Mehdi Nemmouche, le responsable présumé de la tuerie du Musée juif de Bruxelles dans laquelle quatre personnes ont perdu la vie le 24 mai, n'aurait en fait pas été fiché correctement par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI, ex-DCRI) lors de son retour de Syrie le 18 mars dernier. A son arrivée à Francfort il y a deux mois - via diverses escales internationales pour brouiller les pistes après un séjour d'un an en Syrie -, les douanes allemandes tiquent. Elles contactent les services français, qui créent une fiche de surveillance concernant le jeune homme de 29 ans, délinquant multirécidiviste, ancien détenu signalé à sa dernière sortie de prison en 2012 comme s'étant "radicalisé". Le hic, selon l'hebdomadaire, c'est que la DGSI n'aurait pas complété la fiche de Mehdi Nemmouche, mais celle d'Ammar Nemmouche, son oncle. Agé de 48 ans, né à Tourcoing, il est imam et défenseur d'un islam radical. Le ministère de l'Intérieur a fermement démenti les informations du Nouvel Observateur. MultirécidivistePour rappel, Mehdi Nemmouche, dont la garde à vue a été prolongée de 24 heures ce mardi après son arrestation à Bruxelles, a été condamné à sept reprises, dont la première fois en janvier 2004 par le tribunal des enfants de Lille pour vol avec violences. Il a été incarcéré cinq fois.Le procureur de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le mercredi 4 juin 2014 à 16:23

    c'est évident ! d'autant plus que c'est un contrôle douanier tout à fait fortuit qui a permis son arrestation , la DGSI n'y était pour rien

  • M5441845 le mercredi 4 juin 2014 à 04:07

    Si on rajoute qu'ils ont perdu la soeur de Mohamed Merah sans rien voir, ça fait deux gros dysfonctionnement en moins d'un mois. Le directeur de la DGSI est il a la hauteur, ou son ministre de tutelle? Il est vrai qu'il est plus facile de mettre en garde a vue tous les proches de Nicolas Sarkozy que de surveiller les terroristes islamiques...