Tu sais que tu joues au foot en plein cagnard quand…

le
0
Tu sais que tu joues au foot en plein cagnard quand…
Tu sais que tu joues au foot en plein cagnard quand…

Une canicule s'abat ces jours-ci sur la France. 38 degrés par ci, 40 par là... Un temps pas franchement propice à jouer au foot. Et pourtant, même en plein canard, difficile de résister à l'envie d'aller taquiner la boule.

... Tu as ramené ta bouteille d'eau que tu as bien pris le soin de mettre au congélo avant pour qu'elle reste fraîche le plus longtemps possible.

... Elle sera quand même chaude au bout de 20 minutes.

... Le match dure moins longtemps, forcément.

... Tu as déjà essayé de te mettre à l'ombre des poteaux des cages. Bah, ça ne marche pas, hein.

... Tu as forcément été confronté au dilemme : se mettre torse nu et risquer le coup de soleil, ou bien garder son T-shirt et avoir beaucoup, beaucoup trop chaud.

... Tu as forcément été confronté à l'autre dilemme : celui de la casquette. D'accord, elle protège du soleil, mais sous la casquette, ça bouillonne.

... "Les gars, il est où le robinet ?"

... Il fait tellement chaud que tu évites même de faire le jeu où il faut courir pour aller toucher la barre et ne pas commencer au goal. On décide ça à la courte paille.

... Tu as le visage tout rouge au bout de trois minutes.

... Tu as aussi le boxer trempé au bout de trois minutes. Et qui dit boxer trempé, dit boxer qui remonte. Une sensation très, très désagréable.

... Tu connais la sensation de l'horrible mal de tête d'après-foot en plein soleil. Causé par le duo chaleur + luminosité. Nurofen Flash 400 pour toi.

... Tu te passes la tête sous l'eau, tu t'en mets sur la nuque, sur le torse, partout. Ça fait du bien, mais au bout de deux minutes, l'effet est déjà terminé.

... La seule technique un peu plus efficace étant de passer son maillot entier sous l'eau froide et de l'enfiler. Plaisir.

... Tu bois tellement que tu as le ventre trop gonflé pour courir.

... Tu proposes une pause "juste pour aller boire un coup". Sauf qu'elle s'éternise, un mec se barre, et le match ne reprend jamais.

... Il n'y a jamais eu autant de campeurs devant les cages. Revenir en défense sous un tel cagnard ? Tu parles.

... Tu as déjà été au contact avec un type qui joue torse nu. L'une des pires sensations au monde.

... Tu as forcément déjà eu un pote qui a fait un petit malaise. Premier réflexe : "Donnez lui de la flotte et du sucre !"

... Le début de match est toujours une grosse négociation pour savoir "quelle équipe aura le soleil dans la gueule".

...…






































Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant