Tu sais que tu es un bon pronostiqueur quand...

le
0
Tu sais que tu es un bon pronostiqueur quand...
Tu sais que tu es un bon pronostiqueur quand...

Toi, ton truc, c'est de parier, de pronostiquer, de tirer des plans sur la comète. Sur tout et rarement n'importe quoi. Mais avant tout, ton truc, c'est d'avoir tout le temps raison. Et tu comptes bien le prouver à tes amis en participant à "Ma Petite Ligue Entre Amis". Ils verront qui est le meilleur, parce que
tu restes de marbre face à une cote à 13. Non, Guingamp ne battra pas le PSG au Parc.

miser sur la seule victoire de Lorient en 10 matchs ne te pose aucun souci. Le retour de blessure de Valentin Lavigne, tu l'as vu !

tu es capable de donner les noms de tous les joueurs qui occupent actuellement l'infirmerie des 20 clubs de L1.

d'ailleurs, la liste des suspendus n'a pas plus de secrets pour toi.

tu réalises un combiné avec des matchs sûrs, tout en rajoutant quelques folies pour faire grimper la cote.

tu sais que donner l'OL gagnant à domicile relève de l'obligation.

la victoire d'un club qui vient de changer d'entraîneur t'apparaît évidente. Le fameux "sursaut d'orgueil".

tu pratiques la rétention d'informations capitales avec tes potes. Ils n'avaient qu'à savoir que Morel, Payet et Gignac seraient absents.

ce but dans les arrêts de jeu qui valide ton pari, tu savais qu'il allait venir.

ce but dans les arrêts de jeu qui détruit ton pari, c'est un manque de chance.

tu n'accordes pas d'importance à l'amitié. Enfin, pendant les matchs. Ton utilisation du "tacle à la gorge" en est le meilleur témoin.

tu es sûr de toi. Tellement, que tu n'hésites pas à placer la "frappe de mule" sur le nul entre Rennes et Bastia pour doubler tes points.

tu te souviens aussi qu'Évian est la bête noire du PSG. Et dire que les autres partent confiants sur la victoire parisienne

tu es sadique, un peu. Placer un "contrepied" sur un match où ton adversaire a obtenu un bon résultat te décroche un sourire narquois.

tu pestes sur un résultat nul 3-3 entre Saint-Étienne et Bordeaux : "Comment voulais-tu que je devine le score exact ?"

tu t'obliges à jouer 4 résultats nuls minimum par journée. La dure loi de la L1.

tu sais que les séries en cours sont faites pour être brisées. Estimer à quelle date, c'est ta botte secrète.

tu expliques, graphiques à l'appui, la faisabilité de ton pari combiné avec une cote de 732. Une fois, ça passera.

tu as plus de chances d'obtenir les 10 bons résultats que de trouver l'amour, ce soir.

tu moques les gens qui demandent les numéros du loto à leur voyant. Tu estimes qu'ils...





































tu restes de marbre face à une cote à 13. Non, Guingamp ne battra pas le PSG au Parc.

miser sur la seule victoire de Lorient en 10 matchs ne te pose aucun souci. Le retour de blessure de Valentin Lavigne, tu l'as vu !

tu es capable de donner les noms de tous les joueurs qui occupent actuellement l'infirmerie des 20 clubs de L1.

d'ailleurs, la liste des suspendus n'a pas plus de secrets pour toi.

tu réalises un combiné avec des matchs sûrs, tout en rajoutant quelques folies pour faire grimper la cote.

tu sais que donner l'OL gagnant à domicile relève de l'obligation.

la victoire d'un club qui vient de changer d'entraîneur t'apparaît évidente. Le fameux "sursaut d'orgueil".

tu pratiques la rétention d'informations capitales avec tes potes. Ils n'avaient qu'à savoir que Morel, Payet et Gignac seraient absents.

ce but dans les arrêts de jeu qui valide ton pari, tu savais qu'il allait venir.

ce but dans les arrêts de jeu qui détruit ton pari, c'est un manque de chance.

tu n'accordes pas d'importance à l'amitié. Enfin, pendant les matchs. Ton utilisation du "tacle à la gorge" en est le meilleur témoin.

tu es sûr de toi. Tellement, que tu n'hésites pas à placer la "frappe de mule" sur le nul entre Rennes et Bastia pour doubler tes points.

tu te souviens aussi qu'Évian est la bête noire du PSG. Et dire que les autres partent confiants sur la victoire parisienne

tu es sadique, un peu. Placer un "contrepied" sur un match où ton adversaire a obtenu un bon résultat te décroche un sourire narquois.

tu pestes sur un résultat nul 3-3 entre Saint-Étienne et Bordeaux : "Comment voulais-tu que je devine le score exact ?"

tu t'obliges à jouer 4 résultats nuls minimum par journée. La dure loi de la L1.

tu sais que les séries en cours sont faites pour être brisées. Estimer à quelle date, c'est ta botte secrète.

tu expliques, graphiques à l'appui, la faisabilité de ton pari combiné avec une cote de 732. Une fois, ça passera.

tu as plus de chances d'obtenir les 10 bons résultats que de trouver l'amour, ce soir.

tu moques les gens qui demandent les numéros du loto à leur voyant. Tu estimes qu'ils...





































...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant