Tu sais que tu détestes l'AS Roma quand…

le
0
Tu sais que tu détestes l'AS Roma quand…
Tu sais que tu détestes l'AS Roma quand…

Ce lundi, c'est le derby de Rome. Un match où il faut choisir son camp. Toi, tu n'aimes pas Totti, tu aimes bien le bleu, tu préfères ceux qui sont arrivés en premier et tu trouves que les loups, c'est naze. Toi, tu es dans le camp laziale, mais surtout, tu détestes l'AS Roma.

tu n'aimes pas les loups. Tu as toujours préféré les aigles, bien plus royaux que des pauvres chiens errants aux yeux d'albinos.

tu as toujours trouvé que Francesco Totti était surcoté. 241 buts en Serie A c'est super, mais si toi, on t'offrait un péno par match, tu aurais fait au moins aussi bien.

d'ailleurs, Totti, ça reste un mec qui a craché sur Poulsen, qui a mis une savate par derrière à Balotelli, qui a insulté un arbitre, qui a mis une torgnole à Colonnese, et qui a sauté à pieds joints sur le dos de Ramelow. Un joueur exemplaire.


depuis 2010, et grâce à Giampaolo Pazzini, le 25 avril est désormais un jour férié pour toi.

tu as un immense respect pour Bruce Grobbelaar. D'ailleurs, quand tu joues gardien avec tes potes le dimanche, tu fais les mêmes mouvements que lui pour déconcentrer tes adversaires.

tu trouves que Carlo Zampa est le commentateur avec le cri le plus insupportable de tous les temps.

parfois, au bureau, tu te mets à chanter "la mamma di De Rossi è una p**** ". Sans raison.

tu ne sais même pas pourquoi on te parle encore de derby romain. Le derby romain, tu l'as gagné pour l'éternité le 26 mai 2013. Faudrait trouver un autre mot maintenant. Affrontement citadin ?

d'ailleurs, tu as fait un dossier sur ton ordinateur avec toutes les images de "sfotto" (chambrage) qui ont suivi ce derby-finale de Coupe d'Italie. Et tu le regardes de temps en temps. Enfin, souvent quoi.

ta photo préférée de ce dossier étant évidemment celle-là.


(Le travail tue... Lulić aussi !)

tu te souviens aussi que ce jour-là, les tifosi de la Roma ont battu un record : ils ont tous quitté le stade en moins de 1'30, laissant leurs joueurs seuls face à la fête laziale. Mais oui, c'est vrai, c'est "un public formidable" qui " n'abandonne…
























Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant