Tu sais que ton équipe va faire un hold-up quand....

le
0
Tu sais que ton équipe va faire un hold-up quand....
Tu sais que ton équipe va faire un hold-up quand....

Comme Newcastle face à Chelsea, il t'est déjà arrivé de résoudre une incroyable équation et de signer un résultat improbable face à plus fort que toi. Parce que le football, "ce domaine où se produit souvent ce qu'on n'attendait pas" comme le dit Bielsa, est aussi fait de buts du tibia à la 89e minute sur la seule offensive du match d'une équipe, tu sais qu'il va y avoir un vol en bonne et due forme quand...... tu entends, au moment de découvrir la pelouse grasse et pourrie du leader invaincu, ton coach se fendre d'un petit : "C'est pas un terrain pour technicien, ça... Sortez les 18, le cercle des poètes pourrait bien disparaître, aujourd'hui." Avec ce petit sourire en coin coquin

... tu aperçois l'arbitre désigné au moment de rentrer aux vestiaires. Le vieux de la vieille et ses 300 matchs de district le reconnaît et balance : "Vous pouvez y aller, les gars. Un jour, j'ai plaqué un attaquant qui partait au but et allait trop vite pour moi. Il m'a seulement dit de ne plus le refaire. "

... ton entraîneur a fait parler ses classiques musicaux pour signer sa plus belle causerie : "Les gars, quand le temps tourne à l'orage, il faut savoir revenir à l'état sauvage pour forcer les portes et les barrages. Et je vous le dis, aujourd'hui, il suffira d'une étincelle, d'un rien, d'un geste..."

... en même temps, une telle prose venant d'un mec aux faux airs de Leonardo Jardim... Comme si Émile Louis chantait Les sucettes à l'anis.

... le message de départ est clair : "Les gars, je veux qu'on garde nos deux lignes bien en place, on m'a dit que ça allait vite en face. Et toi, Rachid, je sais que ça va être dur, mais tu vas jouer tous les coups à fond..." Rachid, c'est ton attaquant. Le plus rapide, bien entendu. Il faut bien détaler comme un lapin pour jouer la carotte.

... la superbe pin-up blonde du capitaine d'en face est le long de la main courante. Une raison suffisante pour donner envie au chien de talus de ta bande de se sublimer et de lui marcher dessus.

... tu gagnes le toss. Ça, c'est toujours bon pour la confiance.

... première incursion et premier face-à-face. La fusée du camp d'en face, au style impeccable et aux appuis redoutables, part seul au but et envoie un tir foiré sur orbite. Aujourd'hui, les vers de terre et les petits mottes qu'ils génèrent sont tes alliés.

... en se replaçant, tu l'entends marmonner "Terrain de merde..." Un soupir qui fait tilt chez toi : Georges Abitbol, l'homme le plus classe du monde, a mis pied à terre en s'exclamant "Monde de merde" ? La revanche des sans-dents est arrivée.

... même en infériorité numérique, l'équipe d'en face continue à multiplier les offensives. L'une d'elles se termine avec...

















... tu entends, au moment de découvrir la pelouse grasse et pourrie du leader invaincu, ton coach se fendre d'un petit : "C'est pas un terrain pour technicien, ça... Sortez les 18, le cercle des poètes pourrait bien disparaître, aujourd'hui." Avec ce petit sourire en coin coquin

... tu aperçois l'arbitre désigné au moment de rentrer aux vestiaires. Le vieux de la vieille et ses 300 matchs de district le reconnaît et balance : "Vous pouvez y aller, les gars. Un jour, j'ai plaqué un attaquant qui partait au but et allait trop vite pour moi. Il m'a seulement dit de ne plus le refaire. "

... ton entraîneur a fait parler ses classiques musicaux pour signer sa plus belle causerie : "Les gars, quand le temps tourne à l'orage, il faut savoir revenir à l'état sauvage pour forcer les portes et les barrages. Et je vous le dis, aujourd'hui, il suffira d'une étincelle, d'un rien, d'un geste..."

... en même temps, une telle prose venant d'un mec aux faux airs de Leonardo Jardim... Comme si Émile Louis chantait Les sucettes à l'anis.

... le message de départ est clair : "Les gars, je veux qu'on garde nos deux lignes bien en place, on m'a dit que ça allait vite en face. Et toi, Rachid, je sais que ça va être dur, mais tu vas jouer tous les coups à fond..." Rachid, c'est ton attaquant. Le plus rapide, bien entendu. Il faut bien détaler comme un lapin pour jouer la carotte.

... la superbe pin-up blonde du capitaine d'en face est le long de la main courante. Une raison suffisante pour donner envie au chien de talus de ta bande de se sublimer et de lui marcher dessus.

... tu gagnes le toss. Ça, c'est toujours bon pour la confiance.

... première incursion et premier face-à-face. La fusée du camp d'en face, au style impeccable et aux appuis redoutables, part seul au but et envoie un tir foiré sur orbite. Aujourd'hui, les vers de terre et les petits mottes qu'ils génèrent sont tes alliés.

... en se replaçant, tu l'entends marmonner "Terrain de merde..." Un soupir qui fait tilt chez toi : Georges Abitbol, l'homme le plus classe du monde, a mis pied à terre en s'exclamant "Monde de merde" ? La revanche des sans-dents est arrivée.

... même en infériorité numérique, l'équipe d'en face continue à multiplier les offensives. L'une d'elles se termine avec...


















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant