Tu sais que ton équipe joue un match de dingue quand...

le
0
Tu sais que ton équipe joue un match de dingue quand...
Tu sais que ton équipe joue un match de dingue quand...

On n'a pas tous le même maillot, mais on a tous la même passion. Alors, quand notre équipe s'apprête à jouer un match de folie, d'un derby ultra bouillant à une finale de Ligue des champions, on se retrouve tous derrière des petites manies et des petits rituels inexplicables. Oui, tu sais que ton équipe joue un match de dingue quand...

... tu ne sais jamais quel maillot porter le jour dit. Celui de ton premier match ? Celui de ton joueur fétiche ? Celui de l'année d'une grande victoire ?

... au final, tu finis souvent par tous les superposer pour ne pas avoir à choisir.

... tu fais face au même dilemme quand tu regardes tes innombrables écharpes.

... tu passes ta matinée à regarder sur Youtube les vidéos des grandes victoires de ton équipe.

... ton après-midi aussi, en fait.

... tu regardes aussi les vidéos des plus belles ambiances de ton kop. Pour te mettre dans l'ambiance.

... tu révises tes chants de partout : sous la douche, dans ta tête au bureau, dans la voiture/le métro pour le stade.

... t'as beau dire que "ça va être chaud quand même les gars", il y a toujours une petite partie de toi qui y croit dur comme fer.

... d'ailleurs, cette petite partie devient plus grande de verre en verre.

... tu essayes de te préparer à affronter la défaite en imaginant à quel point tu seras dégoûté si ton équipe perd.

... et tu contrebalances ce sentiment nul en imaginant la joie que ce sera si ton équipe gagne.

... tu ne peux pas aller au stade, tu te demandes s'il vaut mieux aller regarder le match chez un pote ou au bar.

... tu sais qu'en cas de victoire, tu vibreras plus dans un bar.

... mais tu sais qu'en cas de défaite, tu n'as surtout pas envie d'entendre les "J'vous l'avais dit" des vieux cons accoudés au bar.

... tu épluches toutes les statistiques des joueurs adverses.

... tu te mets à croire à des tas de prémonitions toutes plus stupides les unes que les autres : "Je les ai battus à FIFA/PES, ça devrait aller", "Je me souviens, quand on les avait joué l'an dernier, j'avais vu un nuage qui avait exactement la même forme, ça va le faire", "J'avais les mêmes chaussures la dernière fois ! Elles portent bonheur, ça va le faire !"

... t'as toujours un pote qui te fait part de ses visions. "Je te le dis mec, David Luiz va marquer en fin de match de la tête sur un corner sortant."

... ton rythme cardiaque va crescendo à mesure que le coup d'envoi approche.

... t'as eu des envies de meurtres quand ton/ta conjoint(e), ton père ou ta mère t'ont demandé…




































Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant