"Tu m'aimes bien ou pas, je m'en fiche"

le
0
"Tu m'aimes bien ou pas, je m'en fiche"
"Tu m'aimes bien ou pas, je m'en fiche"

Avant de devenir "directeur du football" du PSG cet été, Patrick Kluivert s'est confié en profondeur sur son parcours. Épisode 2 : Médias, homicide involontaire et beauté féminine.


À l'Ajax, vous aviez l'habitude dans le bus de jouer à un jeu auquel les frères De Boer détestaient perdre. C'était comment ?
C'était un jeu de cartes néerlandais avec des points positifs et négatifs qui s'appelle Double King. Et comme les frères De Boer sont très compétitifs, ils se mettent donc vite en colère quand ils perdent… C'était vraiment un bon moment, ce jeu de cartes dans le bus. Et puis c'était un plaisir de voir les De Boer ainsi, parce que quand ils sont fâchés, ils sont vraiment fâchés.

Et ils se ressemblent dans ces cas-là ?
(Rires) Oui, on peut dire qu'ils sont à peu près les mêmes…

Si Ronaldo avait signé à l'Ajax, auriez-vous joué la finale de la Ligue des champions 1995 ?
Je ne pense pas. Si un jeune joueur vient du Brésil dans votre club, ce sera plus difficile pour un jeune de prendre sa place, la route sera plus longue. C'est donc une bonne chose qu'il ait choisi le PSV… peut-être parce qu'il y avait plus de Brésiliens.

Vous saviez qu'il pouvait signer à l'Ajax ?
Oui, je le savais, mais je ne me tracassais pas. Je savais qui c'était, mais j'étais un jeune joueur et je devais tenir ma place et accepter la concurrence avec n'importe qui. J'avoue cependant que ça aurait été plus difficile avec lui, heureusement que je n'ai pas dû penser à ça.

Il semblerait qu'un expert vaudou ait prédit votre but en finale contre l'AC Milan…
Un expert vaudou ? Nooon, je n'ai jamais eu recours à ça ! Mais je vois de quoi vous parlez : c'est un homme qui est apparu avec un costume vert à la fin de la rencontre. Je ne le connaissais pas et il y a eu cette fameuse photo où on le voit avec moi. En revanche, ma maman a dit que j'allais marquer, ce soir-là.

C'est ce soir-là que Louis van Gaal nous a gratifiés de sa terrible prise de karaté. Où étiez-vous à ce moment-là ?
Sur le banc. Mais ça a été très vite parce que…











Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant