Tsipras-Une restructuration de la dette qui évite un "Grexit"

le
0

BRUXELLES, 13 juillet (Reuters) - La Grèce est parvenue à assurer une restructuration de sa dette et un financement à moyen terme au sein d'un programme de croissance d'une valeur de 35 milliards d'euros conformément à un accord passé avec ses créanciers qui lui permettra de rester dans la zone euro, a déclaré lundi le Premier ministre grec, Alexis Tsipras. L'accord est susceptible de produire de nouveaux investissements pour aider le pays à sortir de la récession et éviter un effondrement de son système bancaire, a-t-il ajouté. "L'accord est difficile mais nous avons coupé court au mouvement de transfert d'actifs publics à l'étranger. Nous nous sommes épargnés un étranglement financier et un effondrement du système bancaire", a dit Alexis Tsipris à la presse à l'issue de discussions qui ont duré toute la nuit. "Au terme d'une bataille âpre, nous avons réussi à emporter une restructuration de la dette". Au terme d'un sommet convoqué d'urgence, les chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro ont scellé un accord avec la Grèce lundi en vue de négocier un troisième renflouement visant à maintenir dans la zone euro un pays au bord de la faillite. (Renee Maltezou, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux