Tsipras s'étonne de l'intransigeance des créanciers

le , mis à jour à 12:46
1

BRUXELLES, 26 juin (Reuters) - Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a déclaré vendredi à la chancelière allemande, Angela Merkel, et au président français, François Hollande, ne pas comprendre l'insistance des créanciers de son pays, a rapporté un responsable gouvernemental. "Tsipras a informé les deux dirigeants sur les propositions grecques et souligné que la partie grecque ne comprenait pas l'insistance des institutions sur des mesures aussi dures", a-t-il dit. Le chef du gouvernement grec et ses deux interlocuteurs se sont entretenus dans la matinée en marge du Conseil européen de Bruxelles. Selon une source française, ils ont discuté d'une éventuelle prolongation du plan d'aide à la Grèce. ID:nL8N0ZC1PF (Renee Maltezou, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • odnaz le vendredi 26 juin 2015 à 12:48

    "...ils ont discuté d'une éventuelle prolongation du plan d'aide à la Grèce." Bon on a compris, la fin de l'histoire n'est pas pour samedi ..... on va trainer ce psychodrame pendant des mois pour enfumer davantage les abeilles européennes besogneuses et manipulables à merci.

Partenaires Taux