Tsilla Chelton, l'insupportable "Tatie Danielle" de Chatiliez

le
0
Tsilla Chelton, l'insupportable "Tatie Danielle" de Chatiliez
Tsilla Chelton, l'insupportable "Tatie Danielle" de Chatiliez

(AFP) - La comédienne française Tsilla Chelton, qui s'est éteinte dimanche à son domicile belge à l'âge de 93 ans, était l'insupportable Tatie Danielle du film d'Etienne Chatiliez, rôle qui l'avait révélée au grand public.

Elle avait fait l'essentiel de sa carrière au théâtre en jouant onze pièces de Ionesco, ainsi que plus de 50 pièces de l'ensemble du répertoire. Elle avait reçu en 1994 le Molière de la meilleure comédienne pour Les chaises.

Tsilla Chelton, qui excellait dans les rôles de personnages excessifs, naît à Jérusalem le 21 juin 1919. Fille de parents français d'origine juive, elle perd sa mère à l'âge de six ans et suit son père à Anvers, en Belgique.

Durant la Deuxième Guerre mondiale, elle quitte la Belgique pour la Suisse. Elle s'installe à Paris à la Libération, suit les cours du mime Marcel Marceau et monte pour la première fois sur les planches dans une pièce de Roger Blin.

En 1952, elle décroche son premier grand rôle en créant une pièce de Ionesco, Les chaises, qui précède dix autres créations du grand écrivain d'origine roumaine, notamment "Le roi se meurt" ou "Délire à deux".

Elle joue aussi bien des oeuvres contemporaines de Tardieu, Audiberti, que les grands classiques comme Molière ou Shakespeare. Elle est aussi la première femme en France à jouer Brecht avec Michel Serrault, Michel Piccoli et Laurent Terzieff.

Comédienne de théâtre réputée, elle devient professeur d'art dramatique en 1964 et forme des élèves qui accéderont à la célébrité, comme Michel Blanc, Thierry Lhermite ou Gérard Jugnot.

Elle fait de timides apparitions au cinéma à la même époque, notamment pour Yves Robert dans La guerre des boutons (1961), Alexandre le Bienheureux (1967), mais elle doit attendre d'incarner l'acariâtre et haineuse Tatie Danielle d'Etienne Chatiliez pour devenir célèbre à l'âge de 71 ans.

Dans un de ses derniers films, Zone libre de Christophe Malavoy, sorti en salles en 2007, elle interprétait une grand-mère juive.

Epouse du décorateur Jacques Noël, Tsilla Chelton était mère de quatre enfants. Elle avait été promue au grade de chevalier de la Légion d'honneur en 2000.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant