Tsahal abat les assassins présumés de trois jeunes Juifs

le
3

(actualisé avec réactions du Hamas et de Netanyahu) HEBRON, Cisjordanie, 23 septembre (Reuters) - Des soldats israéliens ont abattu mardi à Hébron deux Palestiniens tenus responsables de l'enlèvement et de l'assassinat de trois jeunes Israéliens en juin en Cisjordanie, a annoncé l'armée israélienne. Les autorités israéliennes recherchaient depuis plusieurs mois Marouan Kaouasme et Amar Abou Aïcha, activistes du Hamas de la région de Hébron, après les avoir identifiés comme les assassins des adolescents juifs enlevés le soir du 12 juin alors qu'ils faisaient du stop près d'une colonie de peuplement. Leurs corps avaient été retrouvés le 30 juin dans un champ près de Hébron. Leur mort a provoqué un cycle de violence, avec le meurtre par trois Israéliens d'un Palestinien de 16 ans à Jérusalem, ce qui a déclenché des heurts entre policiers israéliens et manifestants palestiniens. Les arrestations effectuées en Cisjordanie dans le cadre de l'enquête israélienne ont alimenté les hostilités avec le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, où l'armée israélienne a lancé une offensive le 8 juillet à la suite d'une pluie de roquettes contre le territoire de l'Etat hébreu. Selon des habitants, des soldats ont encerclé une maison de Hébron mardi avant l'aube et des tirs ont éclaté. Ces militaires venaient arrêter Kaouasme et Abou Aïcha lorsque a commencé la fusillade, au cours de laquelle les deux Palestiniens recherchés ont été abattus, a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne, le lieutenant-colonel Peter Lerner. "Nous avons ouvert le feu, ils ont riposté et ont été tués dans l'échange de tirs", a dit le porte-parole. Les deux hommes étaient affiliés au Hamas, organisation radicale qui contrôle la bande de Gaza. Après avoir tout d'abord nié tout rôle dans leur assassinat, le Hamas avait admis en août que certains de ses militants en étaient responsables, mais a assuré que la direction du mouvement n'avait pas su à l'avance que ceux-ci allaient passer à l'action. Le gouverneur palestinien de Hébron, Kamel Hmeid, a confirmé à la radio palestinienne que les deux activistes avaient été tués. "Il apparaît clairement maintenant que les deux martyrs, al Kaouasme et Abou Aïcha, ont été assassinés ce matin au cours d'une intervention de l'armée dans le secteur de l'université de Hébron. Nous condamnons ce crime, cet assassinat, délibéré et prémédité", a-t-il dit. Quant au porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, il a indiqué à Gaza que le mouvement "salue le rôle des martyrs Abou Aïcha et Kaouasme dans la traque des colons israéliens, et nous soulignons que leur assassinat n'affaiblira pas la résistance". Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s'est félicité quant à lui de l'opération menée à l'aube à Hébron. "Nous continuerons de frapper partout le terrorisme", a-t-il dit au début d'un conseil des ministres à Jérusalem. "Ce matin, la justice israélienne les a rattrapés". (Yusri al Jamal, Maayan Lubell, Ali Sawafta et Noah Browning; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le mardi 23 sept 2014 à 11:42

    bien !

  • duine le mardi 23 sept 2014 à 11:15

    et je parie que cette news va à peine passer dans les journaux et médias.Par contre, cela aurait été des palestiniens qui auraient tués 3 juifs présumés, cela aurait fait la une de tous les médias français.Ce 2 poids 2 mesures est anormal et honteux !!!

  • margot99 le mardi 23 sept 2014 à 10:53

    Suffirait-il d'être "présumé" pour être assassiné? où est la Justice?