Trump va parler de restrictions des ventes d'armes avec la NRA

le
0
    WASHINGTON, 15 juin (Reuters) - Donald Trump va rencontrer 
des représentants de la National Rifle Association (NRA), qui 
défend le droit de posséder des armes, pour évoquer avec eux 
l'idée d'en interdire la vente aux individus soupçonnés de 
terrorisme, a-t-il annoncé mercredi, trois jours après le 
massacre d'Orlando.  
    "Je vais parler avec la NRA, qui me soutient, d'empêcher les 
gens fichés pour terrorisme ou qui ont interdiction de prendre 
l'avion d'acheter des armes", dit le futur candidat républicain 
à l'élection présidentielle du 8 novembre sur Twitter.  
    Après avoir jugé la veille qu'un tel projet serait 
"inefficace ou inconstitutionnel, voire les deux à la fois", 
l'association, qui lui a apporté son soutien le 20 mai dans la 
course à la Maison blanche, convient mercredi dans un communiqué 
que "les terroristes ne doivent pas être autorisés à posséder 
des armes".  
    Les individus figurant sur des listes noires qui cherchent à 
en acheter doivent au préalable "faire l'objet d'enquêtes en 
profondeur", poursuit-elle, ajoutant que des "mesures de 
protection" doivent être adoptées pour permettre à ceux qui 
figurent injustement sur ces listes d'en être rayés.  
    Donald Trump a promis le mois dernier lors d'un congrès de 
la NRA, de défendre le droit de posséder des armes et a accusé 
sa rivale démocrate Hillary Clinton de vouloir l'abolir.  
    Il s'était toutefois prononcé en novembre en faveur d'une 
interdiction pour les "ennemis de l'Etat" et les suspects "sous 
surveillance".  
    Le parti conservateur, qui a fait obstacle aux multiples 
initiatives de Barack Obama pour limiter les ventes d'armes, 
fait l'objet d'intenses pressions démocrates depuis la tuerie du 
Pulse, la boîte gay d'Orlando où 49 personnes ont été tuées par 
un homme se réclamant de l'Etat islamique. Pat Toomey, sénateur 
républicain de Pennsylvanie, travaillerait déjà à un projet de 
loi interdisant la vente d'armes aux individus fichés. 
     
 
 (Emely Stephenson et Richard Cowan, Jean-Philippe Lefief pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant