Trump se pose en futur shérif de l'Amérique

le
1
Donald Trump est officiellement le candidat républicain à la Maison-Blanche.
Donald Trump est officiellement le candidat républicain à la Maison-Blanche.

Toute la semaine, les participants à la convention se sont posé une seule question. Donald Trump allait-il suivre le discours écrit sur le téléprompteur ou improviser, comme à son habitude, au risque de lâcher des déclarations à l'emporte-pièce ? En clair, allait-il être le Trump politiquement incorrect, imprévisible, grande gueule et parfois clownesque ou le Trump sérieux, digne, présidentiable ?

Jeudi soir, ils ont eu la réponse : Il a été fidèle au téléprompteur et a évité les digressions, même si son discours, le plus long jamais prononcé lors d'une convention depuis 1972 a duré près d'une heure quinze. À la sortie, le soulagement de la foule était palpable. « J'étais très nerveux avant qu'il ne commence. Ce n'est pas un type qui aime se préparer et répéter, mais il a été bon, il s'est débrouillé pour ne pas parler de lui mais du peuple. Il sera bon sur la scène mondiale », affirme Ryan, un délégué de l'Ohio. « C'était un discours génial, très inspirant. J'étais un peu inquiète en arrivant, mais je suis soulagée. Il a dit ce que je voulais entendre », renchérit Maritea, une jolie Noire.

Apocalyptique

Donald Trump s'est présenté comme le nouveau shérif de l'Amérique. « Notre convention, a-t-il dit, arrive à un moment de crise pour notre nation. » Tout au long de son discours d'un pessimisme très noir, il a décrit un pays au bord de l'abîme, quasi anarchique,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cavalair il y a 8 mois

    Voila un reporter de gauche de l'AFP qui bave et enrage sur Trump. Je rigole, car il va etre le prochain president des USA