Trump regrette d'avoir nommé Sessions à la Justice-NYT

le
1
 (Actualisé avec précisions) 
    WASHINGTON, 20 juillet (Reuters) - S'il avait su que Jeff 
Sessions, le ministre de la Justice des Etats-Unis, allait se 
déclarer incompétent dans l'enquête russe, Donald Trump ne 
l'aurait pas nommé à ce poste, confie le président dans une 
interview au New York Times publiée mercredi. 
    "Sessions n'aurait jamais dû se récuser, et s'il allait se 
récuser, il aurait dû me le dire avant d'accepter le poste et 
j'aurais choisi quelqu'un d'autre", a déclaré le président 
américain au quotidien. 
    "C'est très injuste - et le mot est faible - pour le 
président", a-t-il ajouté. 
    L'"Attorney General" Jeff Sessions a reconnu et regretté de 
ne pas avoir dévoilé aux sénateurs une rencontre avec 
l'ambassadeur russe pendant la campagne. Il s'est par conséquent 
déclaré incompétent en mars dans toutes les investigations en 
cours ou à venir sur les ingérences russes dans la campagne 
électorale.   
    Trump précise au New York Times qu'il a principalement 
échangé des "plaisanteries" avec le président russe Vladimir 
Poutine lors de leur aparté à un dîner du sommet du G20, révélé 
mardi. 
    Le sujet de l'adoption a également été abordé, poursuit le 
président, notant: "C'est intéressant parce que cela faisait 
partie de la conversation que Don (le fils aîné de Donald Trump) 
a eu lors de cette réunion". 
    Donald Trump Jr. a reconnu avoir rencontré en juin 2016 une 
avocate russe présentée comme proche du Kremlin et susceptible 
de détenir des informations pouvant nuire à la rivale démocrate 
de son père, Hillary Clinton.  
    Trump Jr. a assuré que leurs échanges avaient porté sur la 
question de l'adoption d'enfants russes aux Etats-Unis.  
    Le fils aîné de Donald Trump a été convoqué pour une 
audition au Sénat mercredi prochain, tout comme l'ancien 
directeur de campagne de son père Paul Manafort, dans le cadre 
de l'enquête sur les ingérences russes. 
     
    VOIR AUSSI 
 
Le PORTRAIT de Jeff Sessions, ultraconservateur récompensé pour 
sa fidélité:   
     
 
 (Eric Beech, Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2687570 il y a 6 mois

    Quel cirque, la présidence où il ne se passe rien d'autre que des tweets à 2 balles ! A l'intérieur tout est bloqué, à l'extérieur, tout le monde sait que c'est une girouette et a appris à le manipuler. Encore 3 ans et demi