Trump promet d'être plus mordant lors du prochain débat

le
0
    par John Whitesides et Steve Holland 
    HEMPSTEAD, Etat de New York, 27 septembre (Reuters) - Le 
candidat républicain à la Maison blanche Donald Trump a promis 
mardi de se montrer plus incisif lors du deuxième débat télévisé 
de la campagne présidentielle, au lendemain du premier qui a 
tourné à l'avantage de sa rivale Hillary Clinton. 
    Selon un sondage CNN, 62% des spectateurs ont jugé la 
candidate démocrate plus convaincante, alors que 27% penchent en 
faveur de son adversaire républicain.  
    "Je pourrais l'attaquer plus durement de plusieurs façons", 
a assuré l'homme d'affaires lors d'un entretien téléphonique 
accordé à la chaîne Fox News. "J'allais l'attaquer sur les 
femmes de son mari. Puis j'ai décidé qu'il valait mieux ne pas 
le faire parce que sa fille était dans la salle", a-t-il 
poursuivi.  
    Donald Trump, qui n'a jamais brigué de fonction élective 
auparavant, s'est par ailleurs plaint des "questions très 
déloyales" de Lester Holt, le journaliste de NBC News chargé 
d'animer le débat, et assure qu'on lui a donné un "très mauvais 
micro".  
    "Ceux qui se plaignent du micro n'ont pas passé une bonne 
soirée", a commenté sa rivale, interrogée mardi au cours d'un 
déplacement en avion.  
    "Il ne rate jamais une occasion de dire du mal de 
l'Amérique. Il nous insulte. Il dit de nous que nous sommes un 
pays du tiers monde. Ses propos sont tellement négatifs et 
sombres... Ce n'est pas cela, l'Amérique", a-t-elle poursuivi.  
    Selon elle, "la vraie question est de savoir qui a le 
tempérament, la forme et les capacités nécessaires pour exercer 
la fonction la plus difficile au monde".  
     
    NOUVEAU RECORD D'AUDIENCE 
    L'ex-Première dame se devait de fournir une bonne prestation 
lundi soir, après la pneumonie qui l'a contrainte à interrompre 
sa campagne à la mi-septembre, mais aussi pour enrayer le retour 
de son adversaire dans les intentions de vote.  
    Le milliardaire new-yorkais a en outre regretté mardi de ne 
pas avoir pu dresser le bilan du passage de sa rivale à la tête 
de la diplomatie américaine, de 2009 à 2013. Il manque pourtant 
rarement une occasion d'évoquer l'affaire de sa messagerie 
privée, utilisée dans l'exercice de ses fonctions, ou de la 
mettre en cause pour l'attaque du consulat américain de 
Benghazi, en septembre 2012.  
    Elle a pour sa part semblé faire mouche en le taxant de 
sexisme et en évoquant le cas d'Alicia Machado, élue Miss 
univers 1996. Donald Trump a dirigé l'entreprise organisatrice 
du concours. "Il aime les reines de beauté, les soutient, tourne 
autour et il appelle celle-ci 'Miss Piggy" ou 'Miss femme au 
foyer'", a-t-elle rappelé.  
    "Elle a gagné et elle a ensuite pris beaucoup de poids. 
C'était un vrai problème (...)", s'est justifié Donald Trump 
mardi. 
    Les prochains débats auront lieu les 9 et 19 octobre à 
Saint-Louis dans le Missouri et à Las Vegas dans le Nevada.   
    Celui de lundi soir a été vu par 80,9 millions de 
téléspectateurs, ce qui constitue un nouveau record, rapporte 
CNN. Le précédent, établi en 1980 par Jimmy Carter et Ronald 
Reagan, était de 80,6 millions. Certains s'attendaient toutefois 
à ce que le chiffre de 100 millions soit dépassé. 
 
 (Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant