Trump, Poutine, Erdogan se comportent en autocrates, dit Schulz

le
0
    BERLIN, 24 juin (Reuters) - L'Union européenne doit être 
plus forte, afin de faire face à la fragilisation de la 
démocratie aux Etats-Unis, en Russie et en Turquie, déclare le 
candidat des sociaux-démocrates allemands à la chancellerie, 
Martin Schulz, dans une interview que publie samedi le journal 
Passauer Neue Presse. 
    L'ancien président du parlement européen estime aussi que le 
président américain Donald Trump, son homologue russe Vladimir 
Poutine et le chef de l'Etat turc, Recep Tayyip Erdogan, se 
comportent en "autocrates". 
    "Il est important, actuellement, de donner un coup de jeune 
à l'Europe, de la renforcer. Non seulement par des mots mais 
aussi par des décisions concrètes", dit-il. 
    La chancelière allemande Angela Merkel accueillera les 
dirigeants du G20 pour un sommet à Hambourg les 7 et 8 juillet, 
et l'intention de Trump de renégocier les accords commerciaux 
pour les rendre plus bénéfiques aux Etats-Unis devrait être l'un 
des sujets les plus épineux à l'ordre du jour. 
    L'hostilité aux velléités protectionnistes de Donald Trump 
est un point sur lequel Martin Schulz et Angela Merkel se 
retrouvent. En mai, le candidat SPD à la chancellerie a accusé 
le président américain de détruire les valeurs occidentales et 
de saper la coopération internationale. 
    "Certains, au G20, se comportent en autocrates: le président 
turc Erdogan, le président russe Poutine et aussi le président 
américain Trump", estime Martin Schulz dans l'interview. 
    Le SPD a 14 points de retard derrière les conservateurs de 
la CDU-CSU, selon les derniers sondages, à trois mois des 
élections législatives fédérales du 24 septembre. 
 
 (Joseph Nasr; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant