Trump poursuit ses entretiens, Mattis en vue pour le Pentagone

le
0
    * Trump a vu dimanche l'ex-maire de New York Rudy Giuliani 
    * Samedi, il a rencontré le général retraité James Mattis 
    * Il a ausi vu Mitt Romney, candidat opposé à Obama en 2012 
    * Il verra lundi l'ex-gouverneur du Texas Rick Perry 
 
    par Steve Holland 
    BEDMINSTER, New Jersey, 21 novembre (Reuters) - Donald Trump 
a poursuivi dimanche ses entretiens dans le but de former son 
gouvernement, recevant l'ancien maire de New York Rudy Giuliani 
et le gouverneur du New Jersey Chris Christie. 
    Samedi, il a reçu le général retraité du corps des Marines 
James Mattis et Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts 
et candidat républicain à la présidentielle de 2012 face à 
Barack Obama. Très critique envers Trump pendant la campagne, 
Mitt Romney est désormais pressenti à la tête de la diplomatie 
américaine. Considéré comme moins à droite que les membres du 
gouvernement déjà nommés, sa nomination au département d'Etat 
serait interprétée comme un geste d'ouverture. 
    James Mattis, connu pour son franc-parler et qui a parfois 
été en désaccord avec l'administration démocrate de Barack 
Obama, apparaît lui bien placé pour diriger le Pentagone.   
    Résumant deux jours de discussions dans sa propriété de 
Bedminster, dans le New Jersey, alors qu'il prenait congé 
dimanche soir de John Kelly, autre général retraité du corps des 
Marines, Donald Trump a déclaré : "Nous avons eu vraiment des 
super rencontres. Vous en entendrez bientôt parler." 
    Le porte-parole de Trump, Sean Spicer, a déclaré qu'aucune 
décision ne serait annoncée dimanche soir. 
    La dernière personne raccompagnée par Trump a été l'ancien 
maire de New York, Rudy Giuliani. C'est un candidat pour le 
poste de secrétaire d'Etat (ministre des Affaires étrangères) 
"et d'autres choses" avait auparavant déclaré le président élu. 
    Aux journalistes qui lui demandaient avant sa rencontre avec 
Chris Christie s'il y avait une place pour le gouverneur du New 
Jersey dans son gouvernement, Donald Trump a éludé la question. 
C'est "un homme de grand talent, un type formidable", a 
toutefois commenté Trump. 
    Chris Christie avait conseillé le magnat de l'immobilier 
pendant la campagne présidentielle mais il a été évincé de la 
présidence de l'équipe de transition du président élu. 
    Donald Trump a aussi vu le milliardaire Wilbur Ross, qui, a 
dit le futur président, est envisagé comme secrétaire au 
Commerce. Prié de dire s'il souhaitait ce poste, Wilbur Ross a 
déclaré aux journalistes : "Et bien, le temps le dira." 
    Donald Trump a aussi rencontré le secrétaire d'Etat du 
Kansas, Kris Kobach, connu pour ses positions très dures contre 
l'immigration illégale. 
     
    TRÈS IMPRESSIONNANT 
     Trois postes de la prochaine administration, qui entrera en 
fonction le 20 janvier, sont déjà connus. Le sénateur de 
l'Alabama Jeff Sessions a obtenu le poste d'attorney general 
(ministre de la Justice), le député Mike Pompeo la direction de 
la CIA et le général à la retraite Michael Flynn, le poste de 
conseiller à la sécurité nationale. 
    James Mattis semble lui bien parti pour le Pentagone. Donald 
Trump a déclaré dimanche sur Twitter à son propos : "le général 
James 'Mad Dog' Mattis, qui est envisagé comme secrétaire à la 
Défense, a été très impressionnant hier. Un vrai général de 
général!" 
    James Mattis, qui est âgé de 66 ans, a dirigé le 
Commandement central de l'armée américaine de 2010 à 2013. Le 
Central Command supervise les opérations sur une zone qui va de 
la Corne de l'Afrique à l'Afghanistan et au Pakistan. A cette 
époque, il a eu des différends avec le gouvernement Obama sur 
les dossiers irakien et afghan. 
    Sous son commandement dans les conflits en Irak et en 
Afghanistan, il est réputé avoir été populaire parmi ses 
troupes. 
    Il a eu "une carrière militaire de légende", a déclaré à la 
chaîne de télévision Fox News le vice-président élu Mike Pence 
qui dirige l'équipe de transition de Donald Trump. 
    Il y a une "possibilité très réelle" que James Mattis 
obtienne la direction du Pentagone, a pour sa part déclaré le 
futur secrétaire général de la Maison blanche Reince Priebus sur 
la chaîne de télévision ABC. "Je sais que le président ému Trump 
adore les chefs comme le général Mattis", a-t-il ajouté. 
    Quant aux échanges entre Donald Trump et Mitt Romney, ils 
ont été "chaleureux et substantiels", a déclaré Reince Priebus. 
    "Je peux dire que le gouverneur Romney est sérieusement 
envisagé pour le poste de secrétaire d'Etat des Etats-Unis", 
a-t-il dit sur la chaîne de télévision CBS. 
    L'ancien gouverneur du Texas Rick Perry, candidat malheureux 
à l'investiture républicaine pour les scrutins de 2012 et 2016, 
doit rencontrer Donald Trump lundi. Son nom circule pour divers 
postes dont ceux de la Défense, de l'Energie et des Anciens 
combattants, indique l'équipe de transition du président élu. 
    L'animatrice de radio Laura Ingraham a confirmé dimanche 
qu'elle était pressentie pour s'occuper de la presse à la Maison 
blanche. 
 
 (Avec David Shepardson, Dustin Volz et Toni Clarke à 
Washington; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant