Trump juge "ridicule" la suspension de son décret anti-immigration

le
0
    WASHINGTON, 4 février (Reuters) - Le président Donald Trump 
a estimé samedi sur Twitter que la décision du "soi-disant juge" 
bloquant au niveau national son décret anti-immigration était 
"ridicule" et allait être "invalidée". 
    La décision du juge fédéral de Seattle James Robart 
représente la contestation la plus forte à ce jour du décret du 
président américain, qui l'a justifié lors de sa signature par 
la nécessité d'assurer la sécurité des Etats-Unis. 
    Le décret signé par le président américain le 27 janvier 
vise explicitement les ressortissants de sept pays -- Irak, 
Iran, Yémen, Libye, Somalie, Soudan, qu'il est censé interdire 
d'entrée aux Etats-Unis pour 90 jours, et ceux de Syrie, plus 
durablement. Il s'agit de pays à majorité musulmane, mais cette 
particularité religieuse n'est pas spécifiquement mentionnée 
dans le décret. 
    La directive de Trump est censée aussi geler l'arrivée de 
réfugiés pendant quatre mois aux Etats-Unis. 
     
      
 
 (Rédaction des Etats-Unis; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant