Trump furieux pour des éoliennes au large de son golf en Ecosse

le
0
    LONDRES, 16 décembre (Reuters) - Donald Trump s'en est pris 
vivement mercredi aux dirigeants indépendantistes de l'Ecosse et 
à leur "esprit de clocher" après le rejet par la Cour suprême du 
Royaume-Uni de son recours contre la construction d'un parc 
d'éoliennes au large de son luxueux parcours de golf près 
d'Aberdeen. 
    Cette réaction de l'homme d'affaires américain, qui 
revendique fièrement son ascendance écossaise via sa mère, lui  
a valu une réplique sur le même ton des dirigeants écossais 
alors que le candidat à l'investiture républicaine pour 
l'élection présidentielle de 2016 aux Etats-Unis a déjà suscité 
il y a une semaine une forte indignation en Grande-Bretagne avec 
des propos sur les musulmans. 
    "L'Histoire jugera défavorablement les responsables (de 
cette décision) et ce résultat démontre la mentalité stupide et 
étroite et l'esprit de clocher qui motivent l'expérience 
dangereuse menée par l'actuel gouvernement écossais avec 
l'énergie éolienne", a réagi dans un communiqué la Trump 
Organization après la décision prise à l'unanimité par la Cour 
suprême. 
    Ce projet éolien n'est "rien d'autre qu'une posture 
délirante" qui dévastera "l'idyllique baie d'Aberdeen" et sapera 
le tourisme et l'économie de l'Ecosse, a poursuivi 
l'organisation de l'homme d'affaires américain. 
    Qualifiant Donald Trump de "triple perdant", l'ancien 
Premier ministre écossais Alex Salmond, au pouvoir lorsque le 
parc de 11 éoliennes a été approuvé, a répliqué que, "étant 
donné sa façon de traiter les Ecossais, les Américains d'origine 
écossaise vont probablement rejoindre la liste qui ne cesse de 
s'allonger des personnes repoussées par Trump". 
    La volonté exprimée la semaine dernière par Donald Trump 
d'empêcher l'arrivée de musulmans aux Etats-Unis a incité de 
nombreux Britanniques à signer une pétition destinée à bloquer 
sa venue dans leur pays. Ses propos, qualifiés de "stupides" par 
le Premier ministre britannique David Cameron, ont en outre valu 
à Donald Trump de se voir retirer deux distinctions honorifiques 
attribuées par l'Ecosse. 
    Donald Trump n'exclut pas de porter le dossier des éoliennes 
de la baie d'Aberdeen devant les tribunaux européens. 
 
 (Michael Holden; Bertrand Boucey pour le service français, 
édité par Véronique Tison) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant