Trump estime qu'une taxe aux frontières pourrait favoriser l'emploi

le
1
TRUMP ESTIME QU'UNE TAXE AUX FRONTIÈRES POURRAIT FAVORISER L'EMPLOI
TRUMP ESTIME QU'UNE TAXE AUX FRONTIÈRES POURRAIT FAVORISER L'EMPLOI

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump a évoqué de manière plutôt positive le projet de taxe aux frontières proposé par les Républicains au Congrès, disant qu'il pourrait favoriser les exportations, sans pour autant explicitement soutenir une telle mesure.

Le nouvel occupant de la Maison blanche, qui ne cesse de fustiger les entreprises américaines qui déplacent des activités et des emplois dans d'autres pays tels que le Mexique, s'était jusqu'ici montré plutôt circonspect à l'égard de cette taxe aux frontières, au coeur d'un vaste plan républicain de remise à plat du code fiscal.

"Cela pourrait entraîner la création de beaucoup plus d'emplois aux Etats-Unis", a dit Donald Trump à Reuters dans le cadre d'un entretien, après avoir auparavant qualifié cette taxe de "trop compliquée".

Cette proposition de taxe divise les entreprises américaines. Ses détracteurs disent que la taxe sur les importations de 20% envisagée était susceptible d'être répercutée sur les prix facturés aux consommateurs.

Elle affecterait également les manufacturiers qui dépendent de biens importés pour fabriquer leurs produits.

Certains ont également mis en garde contre l'éventualité d'une guerre commerciale globale qui nuirait fortement à la croissance américaine et mondiale.

Les tenants de cette proposition souligne que les exportateurs américains en bénéficieront puisque leurs revenus seraient exemptés de taxes fédérales.

Ils ajoutant que les taxes sur les importations encourageront la production aux Etats-Unis, tout en entraînant une nouvelle hausse du dollar, évolution qui compensera la pression à la hausse sur les prix à l'importation.

Donald Trump a déjà appelé de ses voeux une taxe aux frontières de 35% pour les entreprises américaines qui déplacent des emplois à l'étranger et importent des produits aux Etats-Unis.

"Je suis absolument en faveur d'une forme de taxe aux frontière. Ce qui va se passer, c'est que les entreprises vont revenir, elles vont construire leurs entreprises ici et créer beaucoup d'emplois et dans ce cas il n'y aura pas de taxe", a poursuivi le président américain.

(Steve Holland, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 9 mois

    Certainement et en face vous aurez une taxe à l'exportation.