Trump électrise le duel Juppé-Sarkozy

le
6
Trump électrise le duel Juppé-Sarkozy
Trump électrise le duel Juppé-Sarkozy

« Vous avez vu Trump ? Un candidat qui parle directement au peuple, qui refuse la pensée unique, qu'on annonçait battu... et le voilà qui gagne. Ça dit forcément quelque chose, hein ? » lâche hier matin Nicolas Sarkozy, à peine arrivé à son QG de campagne, rue de l'Université (VIIe). Pas de mine réjouie pour autant, l'ancien chef de l'Etat ayant fait savoir depuis longtemps sa préférence pour Hillary Clinton. Mais le parallèle entre ce qui s'est passé aux Etats-Unis et l'actuelle bataille de la primaire à droite est tout sauf fortuit pour Sarkozy.

 

Et si la victoire de Donald Trump était la validation de sa propre stratégie dans cette campagne interne ? « Partout, les gens veulent de l'épicé, des idées fortes. Surtout pas de pensée unique. Ce monsieur Trump, il est consternant. Mais il réussit aussi parce qu'il ne se refuse aucune outrance », nous confiait-il déjà en mars dernier, en marge d'un déplacement dans le Var. Alors pas question pour lui de renier les polémiques qui émaillent sa propre campagne, comme celle sur les « Gaulois », ou tout dernièrement sur « la double ration de frites » pour les enfants qui ne mangent pas de porc dans les cantines.

 

« Toutes les polémiques du monde n'ont pas empêché Trump d'être élu », assume Gérald Darmanin, directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, qui n'hésite pas à comparer le duel Clinton / Trump au match Juppé/Sarkozy : « Il y a le candidat de l'establishment, choisi par les sondages, les élites et les CSP +, puis celui qui parle directement au peuple. Le candidat qui rêve d'une société heureuse, et celui qui décrit la société telle qu'elle est vraiment », dit-il en allusion à l'identité heureuse défendue par le maire de Bordeaux. « Ce n'est pas aux observateurs de choisir, je veux être le porte-parole de la majorité silencieuse », a martelé Sarkozy hier soir, en déplacement à Meyzieu, dans le Rhône.

 

Une lecture qui hérisse ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6816885 il y a 3 semaines

    grande différence de taille , Sarko on a vu et connu ; la résultante a été l election de Olland , si Sarko gagne la primaire , beaucoup à gauche s abstiendront ou voteront Le Pen

  • gl060670 il y a 3 semaines

    plus personne n'y croit !! sauf peut etre la majorité silencieuse qui n'est pas dans les forums

  • rizzo14 il y a 3 semaines

    Ce type a toujours été détestable mais il réalise l'exploit de l'être chaque jour davantage.

  • b.renie il y a 3 semaines

    Sarko ferait bien de mettre ses actes en accord avec ses propos. La pensée unique c'est bien lui Il vire et fait virer tous ceux qui ne pense pas comme lui. C'est un vrai adjudant chef. Alors que JUPPE réunira une équipecomposé de jeunes dynamiques au chevet de notre pauvre France bien malade qui sera en charge de sa réforme

  • yleon il y a 3 semaines

    Dehors Nicolas on a vu tes grandes phrases et promesses non tenues...nous on veut du sang neuf.

  • newwin il y a 3 semaines

    Lol Sarko Pinocchio le peuple veut plus de toi tout comme Juppe d ailleurs Place à Fillon et le pen