Trump, Brexit: 2017, année dominée par le nationalisme économique, selon Fitch

le
0

L'élection de Donald Trump aux Etats-Unis et le vote du Brexit marqueront le retour en 2017 à un "nationalisme économique" et à des assouplissements budgétaires, estime mardi l'agence de notation Fitch.

"La montée du populisme et du sentiment antisystème qui s'est manifestée par le vote en faveur du Brexit et la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis (...) va vraisemblablement inciter à des politiques structurelles orientées vers le nationalisme économique, et donc à un Commerce international et des migrations économiques moins ouverts", souligne Fitch.

Pour Brian Coulton, chef économiste de Fitch, "à long terme, il ne fait aucun doute qu'un protectionnisme commercial accru et des flux migratoires moindres saperont la croissance dans les économies avancées. Néanmoins, à court terme, il est probable que le facteur dominant sera le passage à des relances budgétaires", ajoute-t-il.

Le président élu Donald Trump a prôné pendant sa campagne une relance économique avec un ambitieux programme d'investissements, tout en défendant un protectionnisme économique. Il a notamment menacé de dénoncer le traité commercial transpacifique (TPP), signé en 2015 par 12 pays dont les Etats-Unis, mais pas encore approuvé par le Congrès américain.

Au Royaume-Uni, le gouvernement conservateur de Theresa May, arrivée au pouvoir peu après le référendum en faveur du Brexit, a présenté un premier budget marqué par des gestes aux familles modestes et des programmes d'investissement public, notamment dans la recherche et les réseaux routiers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant