Troyes : Un rachat qui tarde à se concrétiser

le
0
Troyes : Un rachat qui tarde à se concrétiser
Troyes : Un rachat qui tarde à se concrétiser

La date butoir de la vente de l'ESTAC a été fixée à jeudi prochain. Le rachat de Gary Allen tarde toutefois à se concrétiser.

C'est un suspense dont se serait bien passé Daniel Masoni, le président du club troyen. Alors que ce dernier semblait soulagé d'avoir trouvé un repreneur début juin, il se retrouve un peu plus crispé aujourd'hui. L'incertitude reste totale concernant le dénouement du rachat de l'ESTAC. Les garanties bancaires ne sont en effet toujours pas là. Gary Allen, businessman de 45 ans qui a construit son empire grâce à une entreprise de décoration d'intérieur, n'a pas encore l'argent nécessaire pour racheter le club. On a évoqué des hypothèses de prêt, ou d’un crédit-vente. L’inquiétude grandit donc et plusieurs discussions ont eu lieu ces derniers jours entre Masoni et l'investisseur américain. Les deux camps restent toutefois confiants quant à la finalisation de cette vente, estimée selon les sources entre 3 et 5 millions d'euros. La situation devrait s'éclairer dans le courant de la semaine prochaine.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant