Troyes et Bordeaux régalent, première pour Bastia

le
0
Troyes et Bordeaux régalent, première pour Bastia
Troyes et Bordeaux régalent, première pour Bastia

Sauf à Reims et Montpellier, le spectacle était au rendez-vous pour cette 26e journée de L1. Troyes l'emporte en se faisant peur, Bordeaux n'a pas douté, tout comme Nantes. Bastia connaît enfin une première à l'extérieur ce soir.

En Avant de Guingamp 2-4 FC Girondins de Bordeaux

Buts : Giresse (42e), Coco (58e) pour Guingamp // Ounas (20e), Rolan (37e), Chantôme (68e), Diabaté (89e) pour Bordeaux

Le début de cette rencontre laissait craindre le pire mais le scénario du match s'est complètement emballé à partir de la 20e minute de jeu, pour la première véritable occasion des Girondins. Ounas récupère un ballon mal dégagé et place un intérieur du droit fatal à Lössl. Ce premier but inscrit, Bordeaux gère la partie à sa façon, calmement, et efface tout doucement Guingamp de la partie. Rolan se charge ensuite de doubler la mise en profitant d'une erreur de la défense locale sur corner. Giresse redonne tout de même un peu d'espoir aux Bretons avant la pause en inscrivant un coup franc mal négocié par Bernardoni, qui avait laissé libre le côté ouvert. De retour sur le terrain, et sûrement motivés par cette réduction à la marque, les hommes de Gourvennec parviennent à égaliser avec Coco, qui envoie une sonde de volée en pleine dans la surface. Méconnaissables en cette seconde période, les Bordelais arrivent quand même à sortir la tête de l'eau et reprennent l'avantage en dix minutes, via Chantôme qui récupère un ballon repoussé sur corner, et Diabaté, qui finit le massacre sur un centre de Poko à la 89e.

Gazélec FC Ajaccio 2-3 ES Troyes Aube Champagne

Buts : Daogari (1re), Filippi (57e) pour Ajaccio // Ben Saada (8e), Azamoum (36e et 43e)

Ça démarre fort pour le Gaz qui ouvre le score dès 40 secondes, grâce à une tête de Zoua. Malgré une pelouse compliquée, Troyes réussit à déployer son jeu et trouve rapidement l'égalisation, sept minutes plus tard, par Ben Saada bien servi par Karim Azamoum, qui va être l'homme de cette première période. D'une frappe enroulée d'abord, Karim calme les Corses avant de littéralement les réduire au silence juste avant la pause, sur un bon ballon de Nivet. À la reprise, Ajaccio revient dans le coup rapido par Filippi sur corner, mais butera ensuite sur Dreyer, qui sort même la parade miracle sur une puissante frappe de Boutaïb.

[IMG…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant