Troyes et Ajaccio se neutralisent, Angers monte sur le podium.

le
0
Troyes et Ajaccio se neutralisent, Angers monte sur le podium.
Troyes et Ajaccio se neutralisent, Angers monte sur le podium.

Tenus en échec par le leader troyen (1-1), le Gazélec laisse Angers faire la bonne opération de la journée (2-0). En bas de tableau, personne n'a gagné, et Arles-Avignon et Châteauroux voient le maintien s'éloigner

Ajaccio 0-0 Laval

Tombeurs du leader troyen la semaine dernière, Laval pouvait se rapprocher du podium en cas de victoire sur le terrain corse. Malheureusement, pas beaucoup de spectacle à Ajaccio, où seuls 150 fidèles ont payé leur place. On les plaint, puisqu'il n'y a eu rien à se mettre sous la dent en première période. Entre défense solide ou pauvreté offensive, choisissez votre camp. Enfin, avec aucune frappe cadrée pendant les 45 premières minutes, plutôt facile de prendre une décision. Le deuxième acte reprend sur les mêmes bases que le premier, à savoir pas grand chose. Corses et bretons se quittent donc bons amis, pour un résultat nul qui n'arrange pas vraiment les deux équipes.

Angers 2 – 0 Tours FC
A.Camara (89è) - S.Clémence (90è+2)

Orphelin d'Adnane, son meilleur buteur parti à Brest, Tours n'avait pas grand chose à proposer pour briller face à Angers. Les angevins ont eux tenté de mettre le feu à la rencontre, mais pas facile dans un froid polaire, et sur un terrain gelé par endroits. Axel Ngando a bien essayé de faire monter la température, mais son retourné acrobatique en première période a manqué le cadre. Diers a lui aussi chauffé les gants du gardien tourangeau, mais sans réussite. Tours croit tenir un bon résultat, mais Camara vient refroidir tout le monde, en plantant une banderille assassine à la 89ème minute. Les derniers espoirs des coéquipiers de Bergougnoux sont réduits en cendres par Clémence, qui n'en fait pas preuve en marquant à la 92ème. Angers se hisse sur le podium, tandis que Tours glisse dans la zone rouge.

Arles-Avignon 0 – 1 Nîmes
T.Maoulida (67è)

Invaincu en 2015 en championnat, Nîmes se déplaçait confiant sur la pelouse du bon dernier de la Ligue 2, Arles-Avignon. C'est pourtant les arlésiens qui sont les premiers dangereux, avec un coup-franc sur le poteau pour Savanier. Mais le croco a la peau rugueuse, et à trop vouloir le titiller, on se blesse. Ce filou de Maoulida finit par punir les visiteurs. But et bandelette à la 67ème, qui sera le seul point d'orgue d'un match finalement assez terne. Alors que Nîmes continue de surfer sur sa belle série, pour Avignon, le National ne sera bientôt plus une arlésienne.

Clermont 1 – 1 Niort
F.Bong (csc 13è) / S.Koné (35è)

Voir un ballon orange sur une pelouse de football est un événement en soit. Sous le coup de...

















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant