Trouvez la location de vacances qui enchantera votre été

le
0

Vous cherchez à mettre en location un bien ou à en réserver un ? Pas de panique, les dés sont loin d’être jetés. Car les Français réservent de plus en plus tard.

A quelques semaines du grand rush estival, il est temps de penser à votre prochain séjour de vacances. Selon un sondage BVA d’avril 2015 pour Foncia, 62 % des Français envisagent de partir cet été et 28 % privilégient la location d’un appartement ou d’une maison (contre 21 % pour l’hôtel, qui perd 4 points par rapport à l’an dernier). «Ce mode d’hébergement séduit particulièrement les familles avec enfants (34 %) et plus encore les cadres (42 %)», remarque Mathieu Halb, chez Foncia. Près des deux tiers des vacanciers n’ont pas encore réservé. «Les vacanciers allemands ou britanniques réservent leur séjour en moyenne cinq mois avant leur départ, mais les Français attendent très souvent les deux dernières semaines», note Andy von Hirschberg, chez HouseTrip. Résultat, le choix ne manque pas. D’autant que de plus en plus de propriétaires n’hésitent plus à mettre leur résidence secondaire en location.

Rentabiliser sa résidence secondaire

«Ils cherchent à couvrir les charges d’entretien et les impôts ou à diminuer la charge de remboursement d’un emprunt, explique Xavier Rousselou, chez Abritel. Un autre argument les motive: ne pas laisser la maison vide afin d’éviter les risques de cambriolage.» En outre, mettre un bien en location est très facile avec internet. Les sites spécialisés ne manquent pas. Inconvénient? Il faut être sur place pour gérer les entrées et sorties (remise des clés, ménage…) ou déléguer cette tâche à des spécialistes. «Nous proposons deux formules, l’une à 49 € par location pour la remise des clés, l’autre à 99 € pour la préparation du logement (ménage, jardinage…)», indique Vincent Mosneron, chez Foncia. Si le logement n’est pas au goût du jour, un pack réaménagement est également possible pour 1000 à 3000 €. Si vous faites appel à une agence immobilière qui se charge de tout, comptez entre 20 et 25 % d’honoraires sur les loyers perçus.

La maison avec piscine plébiscitée

Vous cherchez une location? Des milliers d’annonces sont proposées chaque année à la mer, à la campagne ou à la montagne. Vous n’avez donc que l’embarras du choix. La mer reste la destination estivale privilégiée. Et c’est la maison avec piscine qui tient la vedette. Côté prix, la fourchette est très large et dépend de nombreux critères: région, situation (avec ou sans vue mer), qualité et prestations du bien, période de location… Dans les stations bretonnes ou normandes, une maison classique avec 3 chambres et piscine se loue entre 1300 et 1450 € la semaine en juillet-août contre 500 à 600 € en basse saison. Mais, dès qu’elle monte en gamme (domaine privé, golf…), elle grimpe de 2000 à 2500 €. Idem en Vendée ou en Charente-Maritime. Sur l’île de Ré, une villa de grand standing prévue pour 15 personnes peut s’afficher à 8 000 € en haute saison (4000 € le reste de l’année). A Lège-Cap-Ferret, comptez 4000 € la semaine pour une belle villa pouvant accueillir 8 personnes. Sur la Côte basque, «dénicher une belle villa pour la première quinzaine d’août devient difficile, car ce type de bien est réservé très tôt dans l’année», prévient Albane Levêque, de Barnes Côte basque. Ici, une maison de standing, proche de Bidart, se paie 6000 € la semaine en juillet-août. Les appartements de 2 ou 3 chambres sont entre 2500 et 4000 € la semaine avec vue mer et plages accessibles à pied.

Cap sur la Côte d’Azur, les Alpilles et le Luberon

Les prix les plus élevés se rencontrent sur la Côte d’Azur, où la clientèle française est en concurrence directe avec les étrangers fortunés. «Les villas de 3 chambres avec piscine démarrent à 5000 € la semaine mais, avec 4 chambres et une jolie décoration, le prix double», note Aline Danneau, chez Sotheby’s. A Cannes ou Saint-Jean-Cap-Ferrat, le vrai luxe se paie jusqu’à 60.000, 80.000, voire 100.000 € la semaine. «Beaucoup d’étrangers (Emirats arabes, Russes…) ont reporté leur projet d’achat sur la Côte d’Azur et se rabattent sur la location saisonnière en n’hésitant pas à débourser plusieurs centaines de milliers d’euros», explique Philippe Calmon, directeur général de John Taylor. Dans le Var, «Saint-Tropez affiche des prix un peu moins élevés, indique Julien de Mortillet, chez Emile Garcin. On y propose même des appartements à 4000 € la semaine sur le port, au-dessus de chez Sénéquier!» Les Alpilles et le Luberon attirent Français et étrangers (Suisses, Belges…) qui louent en moyenne trois semaines. «Ici, comptez entre 3500 et 30.000 € la semaine, le cœur de cible étant entre 7000 et 11.000 €», poursuit Julien de Mortillet. A ces niveaux de prix, un service conciergerie est proposé, prêt à répondre à toutes les demandes.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant