Trophée Jules-Verne : IDEC Sport et Spindrift 2 sont partis

le , mis à jour à 12:55
0
Trophée Jules-Verne : IDEC Sport et Spindrift 2 sont partis
Trophée Jules-Verne : IDEC Sport et Spindrift 2 sont partis

Dans la nuit de samedi à dimanche, deux maxi-trimarans se sont élancés de Brest, au large d'Ouessant, pour tenter de battre le record absolu du tour du monde sans escale et sans assistance (Trophée Jules-Verne) : IDEC Sport, barré par Francis Joyon, et Spindrift 2, mené par Yann Guichard.

C'est parti pour IDEC Sport et Spindrift 2 ! Après quelques jours de stand-by à Brest et plusieurs heures d'hésitation pour savoir si un départ était envisageable, les deux maxi-trimarans ont finalement coupé la ligne de départ du Trophée Jules-Verne dans la nuit de samedi à dimanche au large du phare de Créac'h (Ouessant). Objectif : battre les 45 jours, 13 heures, 42 minutes et 53 secondes de Banque Populaire V en 2012, avec Loïck Peyron à la barre.

Quatre ans jour pour jour après l'actuel détenteur du record, ce sont d'abord Francis Joyon et cinq équipiers (Bernard Stamm, Gwénolé Gahinet, Alex Pella, Clément Surtel et Boris Herrmann) qui ont les premiers déclenché le chrono à 3h02'22" heure française à bord d'IDEC Sport, l'ex-Groupama 3 de Cammas, détenteur du Jules-Verne entre 2010 et 2012 (en 48j07h44'52"). S'ils veulent améliorer la marque de Peyron, Joyon et ses hommes devront couper la ligne d'arrivée (située entre le phare de Créac'h et le Cap Lizard, en Angleterre) avant le 6 janvier 2016, à 16h44'15", heure française. « L’objectif principal des deux premiers jours de course sera surtout d’éviter de casser quelque chose, car la mer ne sera pas facile. La prudence sera de mise », a prévenu Joyon avant de quitter le port brestois.

Deux heures après IDEC Sport, à 5h01'58" précises heure française, c'est le maxi Spindrift 2 de Yann Guichard - qui n'est autre que... le Banque Populaire V détenteur du record - qui s'est à son tour élancé du même endroit. Le but du navigateur français, sa compagne (la Suisse Dona Bertarelli) et leurs douze hommes d'équipage (Jacques Guichard, Christophe Espagnon, François Morvan, Xavier Revil, Thierry Duprey de Vorsent, Antoine Carraz, Thomas Rouxel, Sébastien Marsset, Erwan Israël, Yann Riou, Sébastien Audigane et Loïc Le Mignon) : boucler la boucle de 21 760 milles marins théoriques (40 000km) avant le 6 janvier 2016 à 18h43'51, heure française. « Nous n’avons pas beaucoup de vent pour le moment, entre 8 et 10 nœuds, avec une mer pas facile parce qu’il y a pas mal de courant mais le vent va forcir pour atteindre une trentaine de nœuds dans le Golfe de Gascogne, a déjà indiqué Yann Guichard, dès la ligne de départ franchie. Donc là, ça part doucement, tranquillement entre 15 et 18 nœuds de vitesse. On est ravi de couper la ligne un 22 novembre, le même jour que Loïck Peyron et son équipage donc j’espère que ce sera de bon augure pour la suite. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant