Trophée des Champions : Le Top des meilleures rencontres

le
0
Trophée des Champions : Le Top des meilleures rencontres
Trophée des Champions : Le Top des meilleures rencontres

Le Trophée des Champions a toujours un parfum de reprise. Organisé une semaine avant le début du championnat, il oppose le vainqueur du championnat de France au vainqueur de la Coupe de France. Même si les équipes manquent souvent de repères à ce stade de la compétition, le spectacle est parfois au rendez-vous. Tour d’horizon des plus belles rencontres disputées lors de ce trophée créé en 1995.

2011 : Lille - OM (4-5), à Tanger (Maroc) C’est assurément le match le plus fou qu’ait connu le Trophée des Champions. Organisée à Tanger, au Maroc, la rencontre démarre doucement avant de s’emballer en fin de rencontre. Florent Balmont ouvre rapidement le score (9e) malgré une bonne entame de match des Marseillais. Les Lillois doublent la mise au retour des vestiaires par Hazard (57e), avant qu’André Ayew ne vienne réduire l’écart (71e). Espoir de courte durée puisque Moussa Sow redonne deux buts d’avance au LOSC dans la foulée (72e). Lille mène alors 3-1 à la 85e, avant que les hommes de Didier Deschamps se déchaînent grâce à Jérémy Morel (85e), Loïc Rémy (87e) et André Ayew (90e+1, sur penalty). Les Olympiens pensent alors avoir la victoire en poche, mais Marko Basa remet les deux équipes à égalité (90e+2). C’est finalement un dernier but d’André Ayew (90e+5, sur penalty) qui viendra donner un avantage définitif à l’OM. Les Marseillais remportent alors leur 2e Trophée des Champions consécutif. Il s’agît pour le moment du match le plus prolifique dans cette compétition. 1995 : PSG - Nantes (2-2, 6-5 aux t.a.b), à Brest Pour la première édition du Trophée des Champions, les spectateurs du stade Francis-Le-Blé ont été gâtés par la qualité du spectacle. Les quatre buts inscrits dans cette rencontre sont pratiquement tous plus beaux les uns que les autres. Pascal Nouma ouvre d’abord le score d’une belle reprise de volée pleine de puissance (15e). Nicolas Ouédec égalise, ensuite, en trompant Bernard Lama, abandonné par sa défense sur ce coup-là (27e). Quelques minutes plus tard, Nantes prend l’avantage par Benoit Cauet après un superbe travail de Ouédec (32e). Youri Djorkaeff remettra les deux équipes à égalité dans la foulée en réceptionnant un centre de Pascal Nouma (38e). La seconde période ne donnera rien sur le plan comptable, les deux équipes se départagent donc aux tirs au but. La séance s’étire, et c’est finalement l’échec de Claude Makelele qui offrira le trophée aux Parisiens. Trophée des Champions 1995 Paris S.G... par nouvelle-vague1 2012 : Montpellier - Lyon (2-2, 2-4 aux t.a.b), à New York (Etats-Unis) Montpellier, champion de France quelques mois plus tôt, doit notamment composer avec le départ d’Olivier Giroud, parti à Arsenal lors de l’intersaison. Organisée à New York, les hommes de René Girard démarrent bien la rencontre en ouvrant le score par Utaka qui profite de plusieurs contres favorables pour tromper Lloris (27e). Gomis égalisera, de la tête, pour les Lyonnais juste avant la mi-temps (44e). Les coéquipiers de Mapou Yanga-Mbiwa reprennent ensuite l’avantage grâce à un penalty transformé par leur recrue, Emmanuel Herrera (56e). Emmené par un Gourcuff au top de sa forme, les joueurs de l’OL égalisent suite à une belle reprise de volée de Briand (77e). Dans la foulée, Estrada est logiquement expulsé pour un mauvais geste sur le meneur de jeu lyonnais. Les hommes de Rémi Garde multiplient alors les occasions et passent tout près de rafler la mise en fin de rencontre. En l’absence de prolongations, comme il est de coutume lors du Trophée des Champions, la décision se fera aux tirs au but. Les tentatives manquées de Charbonnier et Bedimo permettent aux Lyonnais de remporter leur huitième trophée dans l’épreuve. Un record pour le moment. 1997 : Monaco Nice (5-2), à Béziers Disputé au stade de la Méditerranée à Béziers, ce deuxième Trophée des Champions de l’histoire se disputera devant une faible affluence (environ 4 000 personnes). L’AS Monaco fait rapidement la différence dans cette rencontre en menant 4-0 peu après la demi-heure de jeu sur des réalisations de Lefèvre (3e), N’Doram (15e et 17e) et Ikpeba (33e). Dépassés par les événements, les Niçois parviennent à réduire le score par Debbah (69e), avant qu’un certain David Trezeguet ne vienne inscrire un cinquième but pour l’ASM à la suite d’un bel enchaînement (76e). Les Aiglons marqueront un deuxième but anecdotique par Vignola en toute fin de rencontre (90e). Entraînés par Jean Tigana, les Monégasques signent une victoire probante après leur titre de champion de France glané quelques mois plus tôt. 2013 : PSG - Bordeaux (2-1), à Libreville (Gabon) Il s’agit du premier Trophée des Champions disputé par le PSG version Qatar. Les hommes de Laurent Blanc démarrent fort la partie, mais font preuve d’un manque de réalisme. Henri Saivet en profite pour punir les Parisiens sur une des rares opportunités bordelaises (38e). Poko a l’occasion de tuer le match peu de temps avant l’heure de jeu, mais le Gabonais perd son duel avec Sirigu. A la 79e minute de jeu, Ibrahimovic pense avoir égalisé, mais son but est injustement invalidé pour une position de hors-jeu imaginaire. Bien servi par le Suédois, c’est finalement Ongenda qui remet les deux équipes à égalité (81e). Alex donnera un avantage définitif aux Parisiens au bout du temps additionnel (90e+4).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant