Trophée des Champions : Décollage (très) réussi pour le PSG version Unai Emery

le
0
Trophée des Champions : Décollage (très) réussi pour le PSG version Unai Emery
Trophée des Champions : Décollage (très) réussi pour le PSG version Unai Emery

Grâce à des buts de Pastore, de Lucas, de Ben Arfa et de Kurzawa, le PSG a déroulé samedi soir contre l’OL et remporte le Trophée des Champions 2016. Le club de la Capitale est déjà chaud.

Le debrief

A l’occasion de ce Trophée des Champions 2016, Lyon voulait se tester contre les champions de France et essayer de réduire l’énorme écart du dernier exercice, mais force est de constater que les troupes de Bruno Genesio restent loin du compte. Malgré les absences de certains cadres et l’arrivée d’un nouvel entraîneur (Unai Emery a remplacé Laurent Blanc), le Paris Saint-Germain reste une machine sans égal du côté de la Ligue 1. Positionnés en 4-2-3-1, les coéquipiers de Thiago Motta ont tout simplement marché sur cette rencontre pour conserver leur titre et carrément inscrire une quatrième fois de suite leur nom au palmarès de l’épreuve. Après quelques minutes de jeu, on aurait naïvement pu croire que les partenaires de Maxime Gonalons allaient réellement tenter de bousculer la hiérarchie en place depuis quelques saisons maintenant, mais c’était sans compter sur le bulldozer parisien qui s’est chargé de mettre un terme au suspense dès la première mi-temps. Avec des buts de Pastore (8eme), de Lucas (19eme) et de Ben Arfa (34eme), le club du président Nasser Al-Khelaïfi a amplement profité des largesses défensives de l’OL. En seconde période, le rythme est légèrement retombé, mais ça n’a pas empêché le PSG de marquer un nouveau but (Kurzawa, 54eme) et de se procurer une flopée d’occasions. Avec un jeu très direct, les Parisiens ont continué de faire très mal aux Rhodaniens et le score aurait certainement pu être plus lourd sans un certainement relâchement du côté des protégés d’Unai Emery. Mais le technicien espagnol a clairement su imposer sa méthode et ce premier trophée ne doit pas rassurer les futurs adversaires parisiens. La concurrence est prévenue : le PSG version Unai Emery risque de faire très mal, même si ça demande évidemment confirmation et notamment dès vendredi prochain à Bastia (1ere journée de Ligue 1).

Le film du match

4eme minute Fekir marque de près après un ballon relâché par Trapp. Le tout suite à une frappe du pied droit de la part de Morel, qui avait repiqué depuis le côté gauche. Mais un hors-jeu de Fekir est sifflé par M.Harkam. 8eme minute (1-0) Sur le côté gauche, Kurzawa a tout le temps pour adresser un centre parfait en direction de Pastore, abandonné au second poteau. Di Maria est trop juste face au but, mais Pastore place une reprise du plat du pied droit qui fait mouche. 13eme minute Inspiration magnifique de Di Maria ! Après avoir vu A.Lopes avancé, l'Argentin tente un lob depuis la ligne médiane côté gauche. C'est superbe mais le gardien lyonnais parvient finalement à intercepter le ballon 14eme minute Cornet déborde sur le côté gauche et s’arracher pour centrer en direction de Lacazette. Seul au second poteau, le Tricolore écrase sa reprise de volée du pied droit. Sa tentative termine tout de même sur l’extérieur du poteau gauche de Trapp. 19eme minute (2-0) Seul sur le côté gauche de la surface de l’OL, Pastore effectue un petit centre en retrait du pied gauche au premier poteau. Au contact avec Morel, Lucas s'écroule mais parvient à reprendre le ballon dans sa chute et à l'envoyer au fond des filets des Gones. Paris fait (déjà) le break ! 23eme minute Di Maria percute côté gauche et pénètre dans la surface de l’OL. L’Argentin opte pour la frappe piquée du pied gauche. A.Lopes est battu, mais la tentative du Parisien termine sur la barre transversale. Le 3-0 n’était pas loin ! 13eme minute (3-0) Sur le côté gauche, Di Maria sert en retrait à ras de terre Ben Arfa. Seul en point de penalty, l’ancien Niçois a tout le temps de contrôler et d’enchaîner avec une frappe décroisée du pied gauche qui ne laisse aucune chance à A.Lopes. 43eme minute A.Lopes rate sa relance du pied gauche. Di Maria récupère, dribble le gardien portugais sur la gauche de la surface lyonnaise et centre à ras de terre. La défense de l'OL récupère juste devant le but des Gones. 50eme minute Magnifique extérieur du pied gauche de Di Maria qui lance en profondeur Pastore. Seul plein axe devant A.Lopes, Pastore oublie Ben Arfa, qui était seul à sa droite, et tente un lobe du pied droit, mais ce n’est pas cadré. L’Argentin a été trop facile sur cette action et Emery n’a pas l’air d’apprécier. 54eme minute (4-0) Pastore joue très vite un coup-franc et trouve Kurzawa, laissé seul par Rafael sur le côté gauche. Le latéral parisien contrôle et ajuste A.Lopes d'une frappe croisée à ras de terre du pied gauche. 59eme minute Sur le flanc droit, Cornet élimine Stambouli d'un joli crochet avant de se placer sur son pied droit sur le côté gauche de la surface parisienne. Il cherche le petit filet côté opposé mais Trapp se détend et repousse sur sa gauche. 62eme minute Lancé en profondeur par David Luiz, Di Maria s’emmène le ballon sur le côté gauche de la surface lyonnaise et arme une frappe croisée à ras de terre qui ne trouve pas le cadre. 87eme minute (4-1) Valbuena délivre une belle transversale vers Jallet. Seul aux abords de la surface parisienne côté droit, le latéral lyonnais centre instantanément de volée. Seul face au but, Tolisso place une tête piquée qui permet de limiter un peu la casse.

Tops et flops

TOP 3 En l’absence de l’Uruguayen Edinson Cavani, c’est BEN ARFA qui a débuté à la pointe du 4-2-3-1 d’Unai Emery et l’ancien Niçois n’a pas raté l’occasion de briller pour cette première sortie officielle sous ses nouvelles couleurs. Scruté de près par les observateurs, le Tricolore a trouvé l’ouverture sur sa première frappe cadrée et montré une vraie envie de faire les efforts. A confirmer sur la durée, mais le Parisien a clairement réussi ses débuts. On ne peut pas dire que les attaquants lyonnais l’aient poussé dans ses retranchements, mais KIMPEMBE a fait le boulot sans Thiago Silva et Marquinhos. Associé à David Luiz, l’international Espoirs français a su faire preuve de sérieux pour contenir les rares attaques de l’OL. Du costaud. On pourrait souligner les performances de Javier Pastore et, à un degré moindre, de Lucas Moura, mais il est difficile de ne pas évoquer la prestation XXL de DI MARIA, qui a d'ailleurs été élu homme du match. Omniprésent ce samedi soir, l’Argentin pourrait profiter du départ de Zlatan Ibrahimovic pour franchir un nouveau cap sous les couleurs du PSG. L’ancien sociétaire du Benfica Lisbonne ou encore de Manchester United a en tout cas régalé contre l’OL. Un élément hors norme de notre championnat. FLOP 3 Préféré à Christophe Jallet pour débuter au poste de latéral droit, RAFAEL a connu une soirée cauchemardesque lors de cette affiche contre les champions de France. Trop passif sur l’ouverture du score, le Brésilien est aussi impliqué sur le deuxième but de Lucas Moura. Ses lacunes défensives sont vraiment étonnantes pour un élément passé par Manchester United. Sa seconde mi-temps a été à l’image de la première : catastrophique. Compte tenu de la production du jour, il est facile de taper sur la défense de l’OL, mais il ne faut pas oublier la prestation des milieux de terrain rhodaniens. Rayonnants durant la seconde partie du dernier exercice, TOLISSO, GONALONS et DARDER ont été mangés ce samedi soir. Les trois hommes n’ont pas été capables de protéger leur arrière-garde et de bloquer les offensives parisiennes. Si Rafael a été dans le dur sur son flanc droit, on ne peut pas dire que MOREL ait fait forcément mieux côté gauche. Alors que le Polonais Maciej Rybus reprend avec la CFA, l’ancien Lorientais et Marseillais a raté une occasion de prendre un ascendant sur la concurrence. Le numéro 15 a laissé trop d’espaces (et semble parti pour se contenter d’un rôle de joueur de complément dans les prochains mois). Un discours qui vaut aussi pour la charnière composée de Nicolas Nkoulou et de Mapou Yanga-Mbiwa qui n’a pas été au niveau de l’affiche.

Monsieur l’arbitre au rapport

Un match sans histoire pour Monsieur Harkam, même si quelques décisions ont mérité un ralenti.

La feuille de match

Trophée des Champions / PSG - LYON : 4-1

Stade Wörthersee (12 200 spectateurs) Temps dégagé - Pelouse en mauvais état Arbitre : M.Harkam (AUT (6) Buts : Pastore (8eme), Lucas (19eme), Ben Arfa (34eme) et Kurzawa (54eme) pour le PSG - Tolisso (87eme) pour Lyon Avertissements : Yanga-Mbiwa (30eme) et Lacazette (36eme) pour Lyon Expulsion : Aucune   PSG Trapp (6) - Aurier (6), David Luiz (6) puis Meunier (76eme), Kimpembe (7), Kurzawa (8) puis Maxwell (76eme) - Thiago Motta (cap) (7), Stambouli (6) - Lucas (7), Pastore (9), Di Maria (7) puis Verratti (67eme) - Ben Arfa (8) N'ont pas participé : Areola (g), Matuidi, Augustin, Ikoné Entraîneur : U.Emery Lyon A.Lopes (5) - Rafael (2) puis Jallet (65eme), Yanga-Mbiwa (3), Nkoulou (3), Morel (2) - Darder (4) puis Ferri (76eme), Gonalons (cap) (4), Tolisso (3) - Fekir (3), Lacazette (5) puis Valbuena (46eme - 5), Cornet (4) N'ont pas participé : Gorgelin (g), Diakhaby, Grenier, Aouar Entraîneur : B.Genesio
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant