Trop peu innovante, l'industrie du voyage se fait grignoter par les géants de la Tech (étude)

le
0
Trop peu innovante, l'industrie du voyage se fait grignoter par les géants de la Tech (étude)
Trop peu innovante, l'industrie du voyage se fait grignoter par les géants de la Tech (étude)

Les entreprises du secteur du voyage n'investissent pas assez dans l'innovation, et sont distancées par les géants des technologies et les fonds de capital-risque qui tirent profit d'un marché lucratif, selon une étude du cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG).Entre fin 2010 et mi-2015, seul 1% des capitaux investis dans des start-up liées au marché du voyage a été apporté par des entreprises de ce même secteur, le reste émanant de fonds d'investissement (81%) et d'entreprises du secteur technologique et des médias (18%).Ce ne sont donc pas les acteurs du tourisme et du voyage "qui sont aux commandes" de l'innovation alors qu'elle est "en train de restructurer" tout leur marché, résume une étude rendue publique mardi par BCG, qui estime que ces entreprises "ne se sont pas dotées de capacités d'innovation fortes".Pourtant, le secteur génère "d'énormes masses d'informations concernant les déplacements des voyageurs - où ils vont, comment, quelles activités ils veulent pratiquer en vacances", mais ces données "sont sous-utilisées", notamment en termes de profits à en tirer.Dans le même temps, des acteurs comme "AirBnb et Blablacar ont investi le secteur du voyage ces dernières années et disposent de beaucoup de moyens" et "des moteurs de recherche et des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram et WeChat ont déjà pris des positions clés dans les différentes étapes d'un voyage - l'inspiration, la recherche, le partage d'expérience", indique le cabinet.Il estime que les acteurs du voyage se trouvent notamment confrontés à la nécessité de "garder la +propriété+ de leurs clients et de leurs données", et qu'ils doivent financer plus de start-up innovantes et améliorer leurs propres technologies.Les consommateurs "adhèrent rapidement et en masse à de nouveaux services qui permettent d'améliorer les aspects pratiques" de la vie, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant